Partager

Profiter de la trêve imposée par la Can des – de 23 ans récemment organisée par le Sénégal pour se relancer, c’est dans cette dynamique que nombre d’entraîneurs se sont inscrits. Et au nom de la prestation de certains clubs qui avaient connu des soucis à l’allumage, l’on peut dire que la pause a été mise à profit. Entre autres, l’As Douanes, le champion en titre qui revient dans la course menée par le Ndiambour et l’Us Gorée, les deux promus décidés à faire mieux que se défendre. La saison dernière, les Douaniers avaient dominé les débats avec un doublé dès leur retour dans l’élite. Et pourquoi pas les Lougatois ou les Insulaires cette année ?

Le champion sortant se relance
La trêve a été la bienvenue pour certains clubs qui ont connu des problèmes à l’allumage. Et au regard de la prestation de ces clubs lors de la 4e journée, force est de constater que les techniciens ont redoublé le volume de travail pour se relancer. C’est le cas du champion en titre, l’As Douanes qui tardait à entrer dans la compétition. Malgré une victoire d’entrée, les Douaniers avaient ensuite montré des signes inquiétants. Après une défaite face à l’Us Gorée (2-3), un des promus lors de la 2e journée, Ibrahima Sory Keita et ses partenaires avaient été neutralisés (1-1) à domicile par le Stade de Mbour.
Certes, l’Olympique de Ngor, leur victime de dimanche dernier, n’est pas un foudre de guerre, mais les hommes de Karim Séga Diouf ont laissé une forte impression. Ils ont montré une stabilité au niveau des différentes lignes, lançant du coup un message clair aux prétendants à leur succession. Et parmi ceux-là, il y a Diambars qui a aussi laissé une forte impression, malgré son échec face à un Diaraf convalescent. En quête d’un deuxième succès, les « Académiciens » ont, en effet, raté de peu le coche devant des Médinois dos au mur.

Le Diaraf prend 10 buts en 4 matches  
Relégable après quatre étapes, le Diaraf tarde encore à enregistrer son premier succès de la saison. En fait, avec déjà 10 buts concédés en quatre matches, les Vert et blanc sont pénalisés par leur défense, la plus poreuse du championnat de Ligue 1. Et dire que ses buts sont défendus par un certain Cheikh Ahmadou Bamba Thioub, le gardien titulaire de la sélection nationale locale ! Après deux fessées (3-0) à Saint-Louis contre la Linguère (3-0) lors de la 1ère journée et à Mbour le Stade de Mbour sur le même score avant la trêve, le 22 novembre dernier, la défense du Diaraf a une nouvelle pris trois buts face à Diambars. Des contreperformances qui justifient la mauvaise passe du club toujours embourbé au fond du classement. Le capitaine de l’équipe et défenseur latéral, Babacar Seck, et ses partenaires du bastion défensif portent l’entière responsabilité de cette mauvaise passe du club. Alassane Dia, le coach de l’équipe a donc encore du boulot à ce niveau. En revanche, avec le retour de son fer de lance Ibrahima Diop, meilleur buteur de la saison 2013-2014, l’attaque des Médinois a retrouvé son efficacité. Avec 4 buts, dont 3 lors de la précédente journée, le Diaraf pointe au classement des attaques derrière l’Us Gorée, Linguère, Mbour PC, As Douanes et Diambars qui totalisent 6 buts chacun. Le Ndiambour, lui, doit particulièrement sa place de leader à sa défense qui n’a cédé qu’une seule fois, alors que son attaque est parmi les plus faibles avec seulement 3 buts.

Les promus euphoriques
De retour en Ligue 1, l’As Douanes avait dominé la saison dernière les débats dans l’élite. En réussissant le doublé championnat – Coupe de la Ligue, les gabelous avaient donc prouvé qu’entre les deux niveaux (L1 et L2), la différence n’est pas aussi importante. Le Ndiambour et l’Us Gorée sont sur le point de le confirmer. En tout cas, après quatre journées, les deux promus font mieux que tutoyer les grosses pointures de l’élite.
Le Ndiambour, champion en titre de L2, et son dauphin, l’Us Gorée, occupent le sommet de la classe. Et si le club lougatois, actuel leader, a déjà concédé une défaite, les Goréens n’ont pas encore cédé. Avec le Stade de Mbour, l’Us Gorée est le second club encore invaincu. Mieux, les Insulaires possèdent l’une des meilleures attaques avec 6 buts et qui a largement contribué à la bonne position de club du président de la Fédération sénégalaise de football, Me Augustin Senghor, actuel dauphin du Ndiambour qui doit sa première place à sa défense qui, on l’a dit, n’a concédé qu’un seul but depuis le début de la saison.