Partager
La FSF ne fait pas de fixation sur un match

Le Président de la Fédération Sénégalaise de Football et également Président du Comité local d’organisation de Can U23 a tiré un bilan à la fin de la finale remportée hier par le Nigéria devant l’Algérie (2-1). Me Senghor est également revenu sur la prestation des Lions classés 4ème du tournoi. Affirmant « être déçu » du classement des Lions, le Président de la Fédération précise que « c’est aux joueurs de prendre conscience que ce sont eux qui détiennent les clés du succès et non le coach, ni le Président de la Fédération encore moins le marabout ».

Bilan de l’organisation

« On peut considérer que le pari de l’organisation a été tenu par le comité local et aussi les autorités nationales. On peut dire que la compétition s’est bien déroulée à Dakar et Mbour. Ce n’était pas gagné d’avance car l’organisation d’une Can était au-dessus du Chan U20. L’équipe que j’ai eue l’honneur de diriger a assuré malgré les impairs de début. C’est à l’honneur de notre pays de pourvoir d’accueillir deux compétitions et cela montre que le potentiel et les ressources sont bien là. Le budget tournait autour de 700 à 800 millions à titre prévisionnel. En termes d’exécution, on a pu faire face aux charges récurrentes. Aujourd’hui, je peux dire qu’on n’a pas de couacs particuliers. Il restera aux différentes commissions d’assurer les arriérés et cela sera fera au fur et à mesure ».

Prestation des Lions

« Je suis très déçu car on a eu une CAN U23 très bizarre. Dans la première partie, on était rayonnant et on a surfé sur la compétition. L’équipe a montré un autre visage dans les matchs à élimination directe et cela a été le trou noir. Il s’est passé quelque chose dans la tête des joueurs et ils n’ont pas pu gérer cela. C’est ça qu’il faut analyser à fond. On n’a plus de problème de joueurs de talent, de cadres techniques avérés, mais aussi d’organisation. On a vu que l’équipe a été supérieure sur tous les plans à ses adversaires, mais elle s’est noyée sur le plan offensif d’où les penalties manqués et qui pouvaient nous qualifier en finale et aux Jeux Olympiques. Le Nigeria a marqué ses quatre penalties et il a toujours bien réagi après avoir encaissé un but. Les statistiques étaient favorables au Sénégal, mais on n’a pas su être efficace ».

Avenir de cette équipe U23

« On ne sera pas performant tant que les joueurs ne prennent pas conscience que ce sont eux qui détiennent les clés du succès. Ce n’est pas le coach, ni le président de la fédération encore moins le marabout. Il y a une grosse charge psychologique chez nos joueurs et ils n’ont pas cette capacité de surpassement pour tirer le meilleur d’eux-mêmes dans ces compétitions. Je pense que c’est la conclusion de nos déconvenues. Nous ne savons pas aller jusqu’au bout car pour gagner il faut avoir les ressources. Ce groupe a de l’avenir et c’est regrettable. On voulait qu’ils participent aux JO et rejoindre l’équipe A. Il faut continuer le travail et se projeter sur les prochaines échéances ».