Partager

La demi-finale Sénégal-Nigeria de la Can U23 réveille certains souvenirs pour une bonne partie des Lions Olympiques. En mars dernier, lors de la dernière journée de la phase de poules des Jeux Africains de Brazza, les Nigérians avaient arraché le nul (1-1) devant les Sénégalais dans les dernières minutes. Un nul qui avait permis aux deux équipes de se qualifier pour les demi-finales au détriment du Ghana. Une ouverture du score par Ibrahima Sory Keïta, était suivie d’une égalisation dans les arrêts de jeu du Nigeria. Et certains n’ont pas oublié.

C’est le cas du gardien de but, Pape Seydou Ndiaye. «Il faut éviter de commettre les mêmes erreurs qu’aux Jeux Africains. Ce n’est pas le même enjeu. Là-bas, c’était en match de poule, là c’est à élimination directe. On doit donc rester concentrés du début à la fin», souligne le portier de Niary Tally. Qui poursuit : «C’est une équipe qui a tendance à se relâcher en fin de match. Il faut qu’on profite de ce genre de moment pour tuer le match.»
Auteur du but sénégalais, Ibrahima Sory Keïta abonde dans le même sens. «C’est un autre match. Les enjeux ne sont pas les mêmes», fait-il remarquer. Crédité de deux buts, l’attaquant de l’As Douanes précise que «marquer n’est pas une fixation. Le plus important est que l’équipe gagne et qu’on se qualifie aux Jeux Olympiques».

Une des grosses satisfactions de l’Equipe sénégalaise, Ousseynou Thioune note que «l’Equipe nigériane a changé. Néanmoins, cela ne nous préoccupe pas trop. On veut se qualifier pour les Jeux Olympiques. Voilà ce qui nous intéresse. Il suffit de garder cette dynamique de groupe qu’on a depuis le début de compétition pour conserver nos chances de qualification. La motivation est là. On est prêt à aller chercher cette qualification.»

L’arrière droit, Moussa Wagué, insiste sur l’enjeu. «Les Jeux Olympiques sont différents des Jeux Africains. Maintenant, c’est à nous de démontrer qu’on en a plus envie qu’eux pour se qualifier aux Jeux Olympiques.»

S’il reconnaît que le match ne sera pas facile, l’attaquant Chei­khou Dieng, qui évolue en Norvège, estime que l’équipe «a des arguments pour battre le Nigeria. Il faudra rester concentré du début à la fin. Et à ce niveau, je fais confiance à mes coéquipiers».