Partager

Pour éviter à tout prix de jouer le match de classement que nos jeunes capés auraient à livrer soit face au Sénégal ou le Nigeria, il faudra impérativement se qualifier demain contre les Sud-Africains.

L’Algérie du foot est de nouveau conviée à suivre demain soir à partir de 19h30 à Dakar, un match qui vaut désormais son pesant d’or pour l’EN des U 23. Cette sélection nationale Algérienne composée essentiellement de jeunes joueurs locaux Espoirs, et à laquelle on avait accordé peu de chance avant l’entame de la CAN 2015 des U 23, est bel et bien aujourd’hui présente en demi-finale, après avoir créé la sensation au Sénégal.

Et si du côté du pays de la Téranga on a reconnu être satisfait d’avoir évité d’affronter demain les Verts, les échos qui nous sont parvenus depuis Dakar, donnent désormais comme de très sérieux potentiels favoris nos jeunes capés. Il est vrai que plusieurs observateurs en la matière, et autres recruteurs et managers présents à cette CAN 2015 qualificative aux JO 2016 de Rio, ont été très agréablement surpris par la sélection algérienne que drive le Suisse Shürman. Plusieurs joueurs de l’EN des U 23 ont effectivement tapé dans l’oeil de plusieurs superviseurs étrangers.

Cependant, le sélectionneur helvète des Verts a tout de suite pris le soin de rappeler à ses joueurs qu’il faut impérativement éviter de «prendre la grosse tête», au risque de se déconcentrer, lors de la demi-finale prévue contre les Sud-Africains. Il est vrai que ce n’est guère le moment propice aux éloges, encore moins celui de «s’enflammer», tant que les Verts n’ont pas encore atteint leur objectif.

C’est vrai aussi que c’est la première fois que ces U 23 sont désormais sous les feux de la rampe, celle-là même qui mène droit au Brésil, et pourquoi pas à un titre africain. Mais pour l’instant, tout reste à faire, et de nombreux Algériens attendent beaucoup de ces Verts qui ont certainement franchi une première étape, et qui abordent désormais la dernière ligne droite.

Nos U 23 ont bien réussi jusqu’ici, mais pour beaucoup de nos concitoyens, c’est maintenant qu’il va falloir monter en puissance, d’autant plus que cette EN jouera dans tous les cas de figure, encore deux matchs. Mais pour éviter à tout prix de jouer ce fameux match de classement que nos jeunes capés auraient à livrer soit face au Sénégal ou bien le Nigéria, il faudra impérativement se qualifier demain contre ces imprévisibles Sud-Africains des Bafana Bafana.

Shürman sait qu’il peut compter parfaitement sur une défense algérienne qui n’a encaissé qu’un seul but en trois rencontres, et au sein de laquelle le portier Abdelkader Salhi occupe une place de premier choix. Tous les Algériens qui ont suivi de très près les trois précédentes sorties de l’EN des U 23, sont fiers de la dernière performance en date réalisée par nos joueurs locaux, et qui vient de contredire quelque part, ceux qui ont souvent minimisé la valeur de nos jeunes footballeurs formés en Algérie.
Lorsque par exemple, une ex-star avérée du football africain et mondial, comme le Sénégalais Khalilou Fadiga, se dit être tout simplement aujourd’hui sous le charme de cette sélection algérienne des U 23, il est clair que nos capés ne peuvent en aucun cas décevoir désormais, tant il est vrai qu’ils ont fait preuve de beaucoup de qualités insoupçonnées.

Vingt-quatre heures nous séparent de ce match si important prévu demain à Dakar, et qu’il va falloir négocier avec succès contre l’Afrique du Sud, et à la veille duquel les Algériens retiennent leur souffle. Impossible n’est pas Algérien, et Shürman et ses joueurs l’ont prouvé depuis leur arrivée au Sénégal.