Partager
D’aprés Maxifoot, Sadio Mané, auteur de prestations remarquées depuis son arrivée chez les Saints l’été 2014, coûte trés cher puisque Southampton demanderait au moins 55 millions d’euros pour le laisser partir dés cet hiver. Manchester United et Louis van Gaal sont avertis.

A la recherche d’un joueur offensif rapide, l’entraîneur de Manchester United, Louis van Gaal, aurait jeté son dévolu sur le très vif ailier de Southampton Sadio Mané (23 ans, 14 matchs et 3 buts en Premier League cette saison). Auteur de prestations remarquées depuis son arrivée chez les Saints à  l’été 2014, le Sénégalais coûte très cher puisque le club du Sud de l’Angleterre demanderait au moins 55 millions d’euros pour le laisser partir dès cet hiver.

Le manager de Southampton, Ronald Koeman, avait annoncé que son poulain Sadio Mané ne quitterait pas le club lors du prochain mercato d’hiver. Cette décision sonne comme une stratégie pour faire monter les enchères ; d’où ces 55M d’euros annoncés.

Pas sûr que ce montant refroidira les ardeurs des Red Devils qui devront batailler ferme, car d’autres prétendants sont en embuscade. C’est le cas du Bayern Munich et de Chelsea qui seraient également sur les rangs pour attirer l’international sénégalais.

En tout cas, les fans de Manchester United ont fait leur choix. En effet, depuis mercredi, avec le superbe but de la tête que Sadio Mané a marqué en League cup contre Liverpool, les fans de ManU ont envahi la toile pour plaider l’arrivée du Sénégalais à  Old Trafford en janvier. Un soutien de taille, si on connaît l’influence des supporteurs dans les décisions prises à  United.

Quant au manager de Man­chester United, Louis van Gaal, il a ouvert une nouvelle parenthèse consacrée au mercato hivernal. Le coach néerlandais a laissé planer le doute à  ce sujet comme le rapporte Topmercato : «Nous recherchons des joueurs. Mais comme vous le savez, ce n’est pas facile d’acheter des éléments en janvier. Rien n’est sûr», a souligné Louis van Gaal pendant un point de presse. Une manière sûrement de faire endormir ses éventuels concurrents sur le dossier Sadio Mané.