LIGUE 1 – Ndoffène Fall, vice-président chargé des Sports : «Ce qui...

LIGUE 1 – Ndoffène Fall, vice-président chargé des Sports : «Ce qui ne va pas au Jaraaf»

Partager

Comme la saison dernière, le Jaraaf connaît un début de saison cauchemardesque. Après trois journées, le club de la Médina n’a pas gagné. Se contentant d’un seul petit point sur 9 possibles. Le vice-président chargé des Sports, Ndoffène Fall, donne des éléments de réponse par rapport à ces contre-performances.

A l’image de la saison dernière, l’équipe du Jaraaf connaît un mauvais début de championnat de Ligue 1. Après trois journées, le club de la Médina a enregistré deux lourdes défaites (0-3 contre Linguère et Mbour Petite Côte) et un nul (1-1 face à Ouakam). Avec un seul point enregistré sur 9 possibles, l’équipe des «Vert-blanc» occupe l’avant-dernière place du championnat. Ce qui n’a pas manqué d’installer un climat d’inquiétude au sein des supporters du club.

Pourtant, les dirigeants avaient promis avant l’entame de la saison le changement après les contre-performances de l’année dernière. C’est ainsi qu’en plus de l’arrivée d’un nouvel entraîneur, Alassane Dia, l’ancien coach de l’As Pikine, de nombreux efforts ont été consentis dans le recrutement de nouveaux joueurs issus de la Ligue 1, mais également d’expatriés ; d’où la question qui taraude les esprits : Qu’est-ce qui ne va pas au Jaraaf ?

Un groupe pas encore au complet

Le vice-président chargé des Sports, Ndoffène Fall, trouve la réponse dans la non-qualification des nouvelles recrues. «Il faut comprendre que la plupart des joueurs que nous avons fait venir cette année viennent seulement d’être qualifiés. Cela a pris un peu de temps et certains ont d’ailleurs pu jouer hier (dimanche contre Mbour Petite Côte)», souligne-t-il.

Parmi ces nouvelles recrues du Jaraaf, il y a Ibrahima Ndiaye et Amadou Doudou Soumaré de la Linguère ou encore Ass Mbodji, l’ex capitaine de Dakar Sacré-Cœur, mais également Aliou Tendeng du Casa-Sports. A ceux-là, il faut ajouter les retours du Maroc de Fidèle Gomis et Ibou Diop.

L’indisponibilité du gardien international Khadim Thioub ou encore du défenseur Alioune Ndiaye aurait également modifié les plans du staff technique. «On devait s’attendre à un début de saison difficile avec un renouvellement total de l’effectif. Le temps de permettre au nouveau coach de mettre en place son groupe et de donner une identité à l’équipe», avoue M. Fall, par ailleurs président de la section foot.

Le coach n’est pas menacé

D’ailleurs, une réunion du staff technique est prévue aujourd’hui pour examiner et «discuter ensemble» des urgences de l’heure. Sous ce chapitre, rassure Ndoffène Fall, «il ne s’agit pas de discuter de l’avenir du coach, Alassane Dia, qui n’est pas menacé. Il s’agit plutôt de réfléchir ensemble parce que c’est un garçon qui a une capacité d’écoute. Et le Jaraaf a des dirigeants qui ont une certaine expertise. Ensemble, on devrait pouvoir tirer de bons enseignements pour mieux rebondir après la trêve», annonce M. Fall.

Une trêve d’un mois due à l’ouverture ce samedi de la Can U23 qu’abrite le Sénégal et qui tombe au bon moment pour les Médinois. Et sous ce chapitre, les dirigeants du club n’écartent pas l’idée de participer à un tournoi à Saint-Louis qui devrait regrouper d’autres équipes de Ligue 1.