KALIDOU KOULIBALY : « J’AI TOUJOURS VÉCU MES CULTURES PULAAR ET AFRICAINE »

KALIDOU KOULIBALY : « J’AI TOUJOURS VÉCU MES CULTURES PULAAR ET AFRICAINE »

Partager

Kalidou Koulibaly, le défenseur central des Lions, né en France, a fait savoir dans un entretien avec l’APS n’avoir jamais rompu avec l’Afrique, ni avec la culture africaine.

« Il est vrai que je suis né en France (Saint-Didier), mais je n’ai véritablement jamais coupé les ponts avec mon pays et mon continent », a-t-il dit, soulignant avoir reçu une éducation sénégalaise.

« Dans ma famille, nous avons été éduqués pour vivre sans difficulté notre culture pulaar et d’Africains », a expliqué le défenseur central, revendiquant une bonne connaissance des traditions sénégalaises et africaines.

Koulibaly dit être venu au Sénégal « il y a quatre ou cinq ans », avant le voyage qui l’a conduit vers le pays de ses origines pour le match Sénégal-Madagascar, qui a eu lieu mardi.

« En vérité, je n’ai jamais coupé les ponts avec l’Afrique », a insisté le footballeur formé au FC Metz.

Mercredi, il a rendu visite à son ancien formateur dans ce club français, Olivier Perrin, qui est au service de l’académie Génération Foot, depuis deux ans.

Le défenseur central dit avoir été « impressionné » par la qualité des installations de cette académie basée à Déni Birame Ndao (près de Rufisque).

Il a visité l’aire de jeu de Génération Foot et rencontré ses joueurs évoluant en Ligue 2.

« C’est vraiment bien fait. Ce sont des installations qui permettent d’apprendre le football », a réagi Koulibaly.

Après le FC Metz (France), il a évolué au RC Genk (Belgique), avant de rejoindre son club actuel, Naples (Italie).

Concernant le match de mardi gagné par trois buts à zéro par les Lions du Sénégal, le Napolitain s’est dit heureux que la défense n’ait pas encaissé de buts.

Il s’empresse d’ajouter qu’au fur et à mesure, ses coéquipiers et lui rendront des copies plus propres.