Partager

La qualification de l’équipe nationale du Sénégal au dernier tour des éliminatoires du Mondial 2018 prévu en Russie ne chasse pas les doutes sur la capacité des Lions d’Aliou Cissé à hausser leur niveau du jeu pour décrocher un des 5 tickets réservés aux Africains pour Moscou

ABDOULAYE NDIAYE, ANCIEN COACH NGB : «il faut la participation des arrières au milieu du terrain»
«Je pense que ce qui était important dans cette double confrontation, c’était la qualification au 3ème tour. Parce que le match retour contre Madagascar était un match à résultat immédiat. Donc, la manière importait peu. Maintenant, comme tout le monde l’a constaté, il faudra améliorer le jeu de l’équipe. Pour cela, il faut la participation des arrières au milieu du terrain. À mon avis, si ces derniers parviennent à intégrer le milieu de terrain, balle au pied, je pense que le jeu sera plus fluide. Cela va permettre à l’équipe de bien animer son jeu de la défense à l’attaque. Sinon, nos milieux de terrain seront obligés de revenir jusqu’à la ligne des arrières. Si on arrive à améliorer cela, on n’aura pas de problème d’animation offensive. en défense, je pense qu’il y a des options. Ce qui manque à cette défense, c’est le fait qu’on ne défende pas en profondeur. On a l’habitude de faire la réduction en défense, alors qu’il faut alterner. il faudra revoir l’animation du jeu et la défense avant le 3ème tour».

TASSIROU DIALLO, ANCIEN COACH AS PIKINE : «le jeu des lions reste un vaste chantier»
«Je pense qu’il faut féliciter les joueurs et les encourager pour leur qualification au 3ème tour. Mais, il faut dire que le jeu des Lions reste un chantier vaste pour l’encadrement technique, surtout le sélectionneur national qui doit peaufiner son harmonisation tactique au niveau de l’animation offensive et défensive. Parce qu’on a constaté, mardi, contre Madagascar, qu’il y a eu beaucoup de pertes de balle et que les Malgaches nous dominaient dans les duels. Maintenant, il va falloir qu’on soit beaucoup plus costaud. Parce qu’on va rentrer dans des poules où il y aura des équipes aguerries. Donc, vu les erreurs commises en défense et dans l’animation du jeu, il faut revoir ces deux secteurs. en plus de cela, il nous faut un leader en défense, capable de replacer les joueurs, les recadrer. idem au milieu de terrain et en attaque. Je pense que c’est ce qui fait défaut actuellement à l’équipe. Mais, je crois qu’on a le temps pour revoir tout cela avant le démarrage de la dernière phase. Je pense qu’Aliou Cissé sait bien que c’est ce qu’il faudra corriger. Maintenant, continuons à les encourager».

LAMINE MBOUP, ANCIEN COACH JA : «imposer le repli aux excentrés dans le 4-4-2»
«Je pense que la première chose à faire pour l’équipe nationale, c’est de faire comprendre aux gens ce qu’est un 4-4-2, un 4-5-1ou un 4-3-3 ? À chaque fois qu’il y a un 4-4-2, on voit qu’il y a deux lignes défensives de 4 joueurs et 2 autres qui sont en haut pour boucher les espaces. Aujourd’hui, on voit qu’à chaque fois que le Sénégal perd le ballon, ils ne sont ni en 4-4-2, ni en 4-5-1ou en 4- 3-3. ils sont éparpillés dans la récupération du ballon. Ce qui facilite la progression du ballon de l’équipe adverse. Je pense que ce que l’équipe avait fait contre l’Algérie en neutralisant individuellement chaque Algérien de sorte que l’adversaire ne pouvait pas développer son jeu, c’était une bonne option dans la récupération du ballon. C’est dans cette phase qu’il est plus facile pour nos attaquants d’aller vite dans l’espace et de marquer. Je pense que l’équipe nationale du Sénégal a les arguments offensifs pour marquer des buts. Mais pour cela, il va falloir que le sélectionneur qui est responsable de l’équipe se mette dans la tête qu’il faut qu’il impose à ses milieux excentrés dans son 4-4-2 de revenir pour former la première ligne avec les deux axiaux défensifs. Maintenant, le joueur qui ne respecte pas ces consignes n’a pas sa place en équipe nationale».

BOUCOUNTA CISSE, COACH NDIAMBOUR : «on n’a pas la meilleure défense possible»
«Je pense que dans ce match à résultat immédiat, il y avait une option qui était la qualification. Je pense que l’objectif a été atteint avec la qualification pour le 3ème tour. Maintenant, on peut discuter de la manière. il faut aller dans le sens de l’amélioration du jeu. C’est-à-dire travailler davantage au niveau défensif et offensif pour que l’équipe soit plus présente. Parce qu’en défense, je peux dire qu’on n’a pas la meilleure défense possible. On avait une bonne défense Djilabodjikara Mbodji. Aujourd’hui, cette défense n’est pas au top à cause des changements. Donc, il va falloir faire revenir des gosses comme Djilabodji, kara et Sané à leur meilleure forme, plus kalidou Coulibaly. Je pense que si on le fait, on aura une bonne défense. Au niveau de l’animation du jeu, je pense que c’est là qu’il faudra donner plus de satisfaction dans le jeu. Parce que l’équipe doit jouer et empêcher de jouer».