Partager

Le match ayant opposé vendredi le Sénégal à Madagascar, dans le cadre de la manche aller du second tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, était «difficile à regarder», au regard des efforts consentis par l’Etat pour le bon fonctionnement de l’Equipe nationale, a estimé, samedi à Fatick (ouest), le ministre des Sports, Matar Bâ.

Le Sénégal a été rapidement mené au score avant de revenir à 2-2, en deuxième mi-temps, au cours d’un match que les Lions auraient pu perdre contre une équipe jugée inférieure, selon des quotidiens sénégalais. «C’est un match qui était difficile à regarder pour les Sénégalais, parce que Madagascar n’est pas encore à la hauteur du Sénégal compte tenu des résultats sportifs», a-t-il dit à des journalistes, en marge d’une fête récompensant les meilleurs élèves de Fatick.
Selon lui, «ce n’était pas facile» de suivre ce match, compte tenu des efforts consentis par l’Etat, notamment en louant un avion «à plus de 200 millions Cfa» pour le transport des Lions entre Paris et Antananarivo puis le voyage retour Antananarivo-Dakar.
«L’Etat est en train de faire de gros efforts pour pouvoir les accompagner» et «ces efforts doivent être couronnés de succès», a-t-il déclaré. Toutefois, «le résultat est positif parce que nous avons marqué deux buts à l’extérieur (…) et avec l’appui du Peuple sénégalais, la détermination des Lions, les conditions dans lesquelles on les met, on parviendra à battre Madagascar» à Dakar, a dit M. Ba.