Partager

Aliou Cissé a évité le pire (2-2) face à Madagascar, en match aller des éliminatoires du mondial 2018, grâce à son coaching gagnant, avec la rentrée de Moussa Konaté qui a donné de la voix à l’animation offensive.  Décidément, la complémentarité se précise…

Absent lors des deux derniers matches amicaux des « Lions », personne n’a pu éclipser Mame Biram Diouf. Black out total. Les Lions s’étaient perdus sur le chemin des buts.  Le ciel venait de se dégager une éternelle prise de pouvoir de Mame Biram Diouf avec Aliou Cissé.

Face à Madagascar, l’ancien joker de Manchester United n’a fait que reprendre son poste vacant, au front de l’attaque des « Lions ». À la clé un but salutaire, puis qu’il donnera l’espoir au Sénégal de réduire le score avant que Sadio Mané ne vienne remettre les pendules à l’heure.

Cela n’a été possible qu’après  79 minutes de stérilité. L’équipe n’a pourtant pas manqué d’essayer. Mame Biram Diouf esseulé devant n’a retrouvé ses sensations de buteur qu’à l’entrée de Moussa Konaté.  Un coaching gagnant.

Ce n’est pas nouveau. L’attaquant du FC Sion avait été un pion essentiel à la réussite du baptême de feu d’Aliou Cissé contre le Ghana en amical.

Cela suscite à nouveau l’éternelle question de complémentarité de l’attaquant de Stoke qui brille seul au front de l’attaque des Lions.

Après un travail de sape de Demba Bâ,  bien rempli,  va céder sa place à Moussa Konaté. Intraitable sur le côté droit, Moussa Konaté ne s’est pas fait prier pour plier le match, en inscrivant deux buts coup sur coup.

L’attaquant du club Suisse n’a pas inscrit de but contre Madagascar, mais son apport a été considérable pour décrocher ce nul (2-2) au sauvetage.

Le duo Mame Biram Diouf se précise et donne déjà des ailes à Aliou Cissé, pour les prochaines échéances, dès ce mardi contre les Barea…