Partager

Sélectionné pour la deuxième fois d’affilée avec le Sénégal, Younousse Sankharé «veut apporter sa technique et son jeu vers l’avant» aux «Lions». Mais le milieu de terrain de Guingamp est conscient que la tâche ne sera pas facile, avec la forte concurrence au milieu.

Comment appréhendez-vous le match contre Madagascar ?

Ce sera très difficile et il faudra bien aborder le match aller, avec un capital confiance et une victoire, pour être serein à Dakar. Nous les avons visionnés en vidéo. Ça nous permet de nous situer mais après, il n’y a ni avantage ni inconvénient. Le plus important est de gagner ce match, peu importe qu’on les connaisse ou pas.

Ce sera votre véritable première en Afrique. Comment la préparez-vous?

Ce sont des conditions particulières, mais il faut s’adapter. Le coach nous le dit souvent : l’Afrique, c’est particulier avec des terrains particuliers, mais ça ne doit pas être une excuse.

Le match retour la semaine prochaine pourrait être votre première au pays…

Ça va être un match particulier pour moi, parce que ce sera la première fois. Après, c’est un match de football. Il faut mettre ses émotions de côté et être le plus sérieux possible pour gagner ce match.

Avez-vous une bonne connaissance du Sénégal ?

Je connais le Sénégal. Je suis souvent parti là-bas et j’y ai de la famille. Mon père vit là-bas ; il est à Kounkané.

Vous venez dans une équipe où il y a une forte concurrence avec Ndoye, Kouyaté, Gana…

Il y a beaucoup de milieux de terrains dans cette équipe. Vous avez oublié Momo Diamé. Il y a de la qualité et des styles différents. Le coach a le choix de prendre et faire jouer dans différentes configurations les joueurs. Je saisirai ma chance, quand j’en aurai l’opportunité. Il n’y a rien de définitif. Il y a des joueurs à la disposition de la Nation et c’est à chacun d’entre nous, quand on aura l’opportunité de jouer, de montrer le meilleur de soi-même pour le Sénégal.

Que comptez-vous apporter à cette équipe ?

Je compte apporter mes qualités personnelles, c’est à dire un peu de touche technique et mon jeu vers l’avant, même s’il y a énormément de technique dans cette équipe.

Comment se passe votre intégration dans le groupe ?

Il y a une bonne ambiance et beaucoup de dialogue au sein du staff. Ils m’ont tous bien accueilli en Algérie (sa première sélection). Je m’entends bien avec tout le monde.