Partager

Amsata Fall, a inscrit la nouvelle saison 2015-2016, qui vient de boucler hier, lundi 9 novembre, sa première journée, sous  le signe du défi de renforcement des acquis au vu de grandes évolutions qui ont été constatées dans le football sénégalais.

Le directeur exécutif de la Ligue professionnelle pense qu’il passera principalement par l’éradication de la violence qui ne s’accommode mal avec le football professionnel. «Nous allons voir là où nous avons des points positifs et les améliorer. Il faut aussi essayer de corriger les failles parce qu’il y en a eues. Ce qui nous permettra d’avoir une saison parfaite. Quand je parle de failles, je citerais en premier, les violences au stade. Si nous parvenons à éradiquer ce fléau, qui ne s’accommode pas avec le football professionnel et du football d’une manière générale, ce serait de très bonne augure pour faire venir encore et davantage les sponsors. Il faut surtout faire de nos stades des lieux conviviaux où les familles peuvent venir avec leurs femmes et leurs enfants. Les entreprises pensent que aller au stade est une bonne chose pour voir du spectacle et non pour avoir de la violence», souligne-t-il.

Amsata Fall note qu’il y a de réels progrès significatifs qui ont été opérés durant la saison écoulée. «A part l’élimination du  Sénégal au Chan, qui a été une parenthèse, il faut souligner qu’il y a globalement des progrès au niveau du public, avec des matchs qui étaient alléchants. Me  Augustin Senghor, président de la Fédération sénégalaise de football a bien raison de parler d’une saison de consolidation. Nous avons donc le défi de consolider les acquis.  Il est à constater que de grandes évolutions ont été constatées dans le football sénégalais. Ce, en termes de respect et de maitrise du calendrier, de programmation, d’enjeu et d’engouement dans nos matchs. Pour cette saison,  on ne change pas une équipe qui gagne».