Partager

Si l’Olympique de Ngor a proposé du beau jeu hier, même accrochée (1-1) par le Stade de Mbour, c’est parce qu’il y avait un certain Karifa Camara. Ce joueur qui était parti en France après le titre de vice-champion de Ngor (2013), est rentré au bercail deux ans plus tard, avec plus de dispositions techniques et de culture tactique pour animer l’entrejeu de l’Olympique de Ngor.

Il porte le numéro 10, a une coiffure toute particulière, avec une touche de balle très délicate et une bonne lecture pour rendre le jeu de Ngor assez fluide. L’ancien arrière gauche tient quand même à apporter la précision. «Avant de partir en France, je jouais arrière gauche. Mais j’ai débuté comme milieu gauche. Ensuite, j’ai joué comme numéro 10.  C’est pourquoi aujourd’hui (hier), quand le coach m’a demandé de jouer au milieu, ça ne m’a pas posé de problème». Karifa n’est pas revenu de son séjour français la tête vide.  «Sur le plan tactique, j’ai pu acquérir un bagage que je pense pouvoir transmettre à mes coéquipiers de Ngor», promet l’ex joueur de l’As Cannes (Cfa France). Parti en France en 2013 sur une mauvaise note, une convocation en équipe nationale olympique avortée, Karifa Camara pose ses baluchons à l’As Cannes, avec beaucoup d’espoirs. Le jeune Sénégalais y signe un contrat de deux ans. Il rate les 4 premiers matchs de son équipe. Quand la chance lui a été donnée, il l’a saisie. Il enchaîne 1324 min pour 4 cartons jaunes, comme défenseur. En juin 2014, la DNCG, le gendarme financier, décide d’exclure l’AS Cannes des championnats nationaux en raison du déficit du club, qui s’élève à 2,2 millions d’euros. L’AS Cannes est reléguée en DHR, soit le 7e échelon du football français. Le 10 juillet 2014, soit 5 jours avant l’annonce de la composition des groupes de CFA, le président du club et le maire de la ville, David Lisnard, lancent un appel aux anciennes gloires de l’AS Cannes : Zinédine Zidane, Patrick Vieira, Johan Micoud, Arsène Wenger, ou encore Didier Roustan, pour tenter de combler le déficit et sauver le club d’une nouvelle rétrogradation administrative. Le 22 juillet 2014, le tribunal administratif de Nice rejette la demande du club. Qui s’engage donc en DHR (7e division) pour la saison 2014-2015. Le tribunal du commerce de Cannes prononce la liquidation judiciaire du club le même jour. Son contrat terminé, Karifa Camara décide de rentrer au bercail. Un recul pour mieux sauter. «J’ai préféré revenir pour bosser encore et tenter encore ma chance. Au Sénégal, il y a les conditions pour se relancer. A Ngor, on a un bon groupe. A force de travailler, ça va venir. Les équipes du championnat sénégalais ont beaucoup évolué. Mon ambition, c’est de faire une bonne saison. Je ne suis pas pressé. S’il faut faire encore deux ans au Sénégal, je vais le faire, parce que je suis bien encadré. Je prends mon temps. C’est vrai que le temps (il a 23 ans) n’attend pas, mais il faut prendre le temps de mettre tous les atouts de son côté».