Partager

Toujours annoncé, mais jamais concrétisé, le championnat national de beach soccer sera finalement une réalité au Sénégal. C’est en 2016 qu’il sera organisé, selon Ibrahima Ndiaye qui renseigne que la Fédération sénégalaise de football est en train d’y travailler.

«Bientôt on verra que les promesses faites sont respectées. Je pense qu’on est arrivé à un moment où le championnat doit démarrer. Et le président de la Fédération en est conscient. C’est lui-même qui a pris l’engagement de dire qu’il nous faudrait un championnat. D’ici 2016 donc, il y aura un championnat, ce qui est sûr et certain», a rassuré Ibrahima Ndiaye «Chita», ancien entraîneur de l’Equipe nationale de beach soccer. «Pour le moment, on ne peut pas avancer une date, mais ce que je peux dire c’est qu’on travaille là-dessus avec la Fédération et que le championnat se tiendra en 2016», ajoute-t-il.

Détecter des talents hors de Dakar
A travers ce championnat, «Chita» de soutenir que le futur sélectionneur de l’Equipe nationale de beach soccer pourra faire une large revue d’effectif pour se faire une idée des meilleurs joueurs possible pour composer sa sélection en vue de 2016 où se joueront les préliminaires qualificatifs à la Coupe du monde, prévue en mai 2017 aux Bahamas. «Depuis qu’on participe à des compétitions internationales, il n’y a dans le groupe qu’un seul joueur hors de Dakar, il s’agit de Baye Waly, qui est de Saint-Louis et vainqueur de la Can en 2008. A part lui, il n’y a pas un autre joueur des autres régions dans l’équipe. C’est de la frustration. Cette Equipe nationale c’est pour tous les Sénégalais. Si on parvient à organiser ce championnat, on peut détecter des talents dans les autres régions», a-t-il confié.

Reconquérir le titre continental
L’autre défi que se fixe le Sénégal est de récupérer sa couronne continentale perdue face à Madagascar cette année aux Seychelles. «Le président de la Fédération est attentif à ce que nous faisons. Que les équipes soient prêtes pour que quand on dira que le championnat doit démarrer qu’elles soient d’attaque», a-t-il admis.
Reconnaissant que la formule du championnat ne sera pas calquée sur celle du foot à 11 qui se joue en deux ligues (Ligue 1et Ligue 2), Ibrahima Ndiaye «Chita» précise que le nombre d’équipes qui y prendront part sera arrêté par la Fédération le moment venu.
Classé 15e mondial sur 100 équipes lors du classement publié il y a plus de deux semaines par la Fifa, l’Equipe nationale de beach soccer est à la recherche d’un nouveau sélectionneur national après le départ de «Chita» du banc au lendemain de la Coupe du monde au Portugal où les Lions ont terminé leur parcours au premier tour.

Futur sélectionneur, «Chita» vote Ngalla Sylla
Pour l’ancien coach des Lions, le capitaine Ngalla Sylla, qui a disputé six Can avec le Sénégal, incarne le meilleur profil pour diriger le Sénégal. «Ngalla Sylla est le mieux indiqué à ce poste de sélectionneur. C’est mon souhait. Mais le dernier mot revient au Directeur technique national (Dtn). D’ailleurs, je vous informe que le sélectionneur de la Suisse est entraîneur en même temps joueur», a-t-il fait savoir. Avant de souligner que l’identité du futur sélectionneur sera connue avant le démarrage des préliminaires de la Coupe d’Afrique prévue l’année prochaine, plus précisément en mars.
Avec sa structure Galaxy sport events, «Chita» de renseigner que son ambition est de faire venir l’Equipe nationale de beach soccer de la Suisse au Sénégal. Mais faudrait-il que les sponsors l’accompagnent pour espérer voir se réaliser ce projet.