Partager

Cheikhou Kouyaté a encore été époustouflant face à Chelsea (victoire des Hammers 2-1), samedi dernier. Le Sénégalais a été désigné Homme du match. Pour la énième fois, cette saison. C’est peu de le dire, pour sa deuxième année à West Ham, le jeu de Kouyaté a pris une nouvelle dimension.

Beaucoup de titres de journaux sur west Ham en ce début de saison ont été sur Dmitri Payet ou Manuel Lanzini. Il est évident toutefois que sans le Cheikhou Kouyaté de cette saison, les Hammers seraient sans doute incapables d’aller titiller le trio de tête en Premier League. Cheikhou Kouyaté : un héros encore méconnu ? La question ne manque pas de pertinence, tant l’international sénégalais marche sur l’eau en ce début de saison. Face à Chelsea, il a été impérial, s’imposant dans la bataille du milieu.

« Sa force, sa conscience et qualité de jeu sont très important pour notre système de jeu. Il fait un travail extraordinaire que très peu de gens remarquent, notamment quand il s’agit d’imposer un rythme au jeu, faire une bonne lecture du jeu et de bonnes interceptions », s’est réjoui son coach, Slaven Bilic. Ce genre d’éloges, le coach croate l’a souvent fait cette saison à l’endroit du Sénégalais. depuis qu’il a rejoint west Ham l’été dernier, le jeu de Cheikhou Kouyaté a pris une nouvelle dimension. En 41 matchs en Premier League, le milieu sénégalais a marqué autant de buts (7) qu’il en a inscrits en 189 matchs avec Anderlecht.

Mieux, ses stats se sont considérablement améliorées, le site des Hammers lui attribuant 86% de précision dans les passes, 85% dans les tacles et 7,8/10 dans les duels gagnés. Très peu ont fait mieux. Ce qui donne du crédit à ceux qui le comparaient à l’ancien international français, Patrick Vieira.

« Je comprends pourquoi Cheikhou Kouyaté est comparé à Patrick Vieira, c’est surtout pour sa taille et la façon dont il se déplace. J’espère qu’il aura le même niveau de performance et la même constance que Vieira », déclarait son ancien coach, Sam Allardyce, alors qu’il venait à peine de débarquer d’Anderlecht. une saison plus tard et déjà 3 buts, le comparer à un Yaya Touré (Manchester City) serait à peine audacieux.

Tant  l’international sénégalais est en pleine bourre. Il n’avait marqué le moindre but lors de ses 14 premiers matchs avec les Hammers, mais depuis qu’il a ouvert son compteur la saison passée, lors de la défaite (2-1) face à Arsenal, il a mis 7 buts en 23 matchs. Ce qui lui fait un ratio de 1 but tous les 3 matchs, et le change de ses statistiques de 1 but tous les 29 matchs du temps où il évoluait sous les couleurs d’Anderlecht.

Son total de buts famélique avec le club belge peut être expliqué par le fait qu’il a souvent joué comme milieu défensif. Mais il a fait montre d’aptitudes de milieu relayeur depuis qu’il a rejoint west Ham.

En effet, placé devant la défense à quatre des Hammers, Kouyaté s’est montré très à l’aise dans son rôle de box-to-box. Ce qui tombe bien puisque, selon le nouveau coach des coéquipiers de Cheikhou Kouyaté, marquer des buts par l’intermédiaire des milieux est un des domaines sur lequel les Hammers doivent s’améliorer.

Pas avare d’efforts, très bon de la tête grâce à son 1m91, « Yadel » est sans doute un pion essentiel qui pourrait permettre aux Claret & Blue de faire perdurer leur actuelle 3ème place en Premier League.