Partager

L’AS Saint-Etienne faisait face au Paris Saint-Germain ce Dimanche pour le compte de la 11e journée de Ligue 1. Le duel que tout le monde attendait a tenu toutes ses promesses. Bayal Sall, n’ayant disputé que 45 minutes, a su tenir à carreau Zlatan Ibrahimovic.

« Je pense qu’il m’aime bien et c’est partagé. Notre duel est trop bien, ça me motive. Je ne peux pas dire que ce n’est pas un très grand joueur. Je respecte son football. Ce n’est pas qu’avec moi, il est comme ça avec tout le monde », explique-t-il avant le coup d’envoi de la rencontre.

Entre le chambrage et les insultes, la frontière est parfois très mince entre les deux géants. « L’un comme l’autre, nous n’avons peur de rien ni de personne, rappelle Bayal Sall. Des fois, il m’insulte en anglais et même en suédois. Les insultes font partie de notre duel, ce n’est pas grave. C’est toujours chaud, dur et excitant face à lui. À moi de me maîtriser et de ne pas être déstabilisé. »

Les Stéphanois se sont inclinés sur la marque de 4 buts à 1.