Partager

La sélection locale du Sénégal, comme c’est souvent le cas, ira encore chercher dans la difficulté sa qualification pour la phase finale du prochain Championnat d’Afrique des nations (CHAN), samedi à Dakar, face à la Guinée, après avoir mal négocié la rencontre aller, il y a une semaine.

Samedi, les Lions locaux qui ont perdu la première manche 0-2, doivent réussir l’exploit de sortir le Syli local, qui viendra avec deux buts d’avance.


En plus de pouvoir renouer avec une compétition continentale, les Lions locaux savent qu’en cas de qualification, ils encaisseront la somme d’un million 750.000 francs CFA.


Pour la première édition du CHAN, en 2009, les locaux étaient déjà opposés au Syli national, après avoir perdu la manche aller (0-1) à Conakry. Joseph Koto et ses poulains avaient réussi à s’en sortir, en gagnant à Dakar, sur le même score 1-0 (but d’Alpha Oumar Sow), avant de réussir à passer aux tirs au but.

Si du côté guinéen, l’entraîneur demeure toujours Lappé Bangoura, du côté sénégalais, Moustapha Seck a succédé à Demba Ramata Ndiaye.

Pour l’édition de 2011, le Sénégal, toujours dirigé par Koto, avait gagné à Dakar par le plus petit des scores, 1-0, et a dû passer par la série de tirs au but contre la Sierra Leone, qui avait réussi à gagner sur son terrain sur la même marque d’un but à 0.


Le Sénégal était resté à quai pour l’édition 2014, la faute à une belle belle équipe mauritanienne alors conduite par le technicien français Patrice Neveu.


Battue 0-1 à Dakar, la Mauritanie avait réussi à gagner la manche retour 2-0 et se qualifier, pour la première fois de son histoire, à grande compétition de football.