Partager
augustin senghor

Augustin Senghor, le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF) verrait d’un bon œil qu’une personnalité africaine ‘’ayant le bon profil’’ présente sa candidature à la présidence de la FIFA prévue le 26 février prochain.

‘’Ce serait une bonne chose avec cette nouvelle donne’’, a admis le président de la FSF interpellé sur la question après les nouveaux développements intervenus récemment à la course à la présidence de la FIFA.

Le président de l’UEFA, Michel Platini, favori des sondages et soupçonné d’avoir perçu indûment deux millions de francs suisse de la FIFA, a vu sa candidature mise de côté le temps de sa suspension de 90 jours par la Commission électorale.

Ce candidat africain ‘’au bon profil’’ doit être aussi ‘’compétent, crédible et avoir le soutien des 54 fédérations membres de la Confédération africaine de football (CAF)’’, a ajouté Me Senghor qui est par ailleurs président de l’Union des fédérations ouest-africaines de football, zone A.

Interrogé sur le sujet, Saer Seck, le président de la Ligue sénégalaise de football a abondé dans le même sens estimant que le président de la CAF a tort d’avoir déclaré qu’il ne serait pas candidat à la succession de Sepp Blatter.

‘’A mon humble avis, il n’aurait pas dû s’exclure de la succession de Blatter’’, a dit le président de la LSFP répondant à l’affirmative à ‘’une bonne candidature africaine à la présidence de la FIFA’’.

A l’image de Me Augustin Senghor, celui qui est le 1er vice-président de la FSF est d’accord que pour avoir des chances, ‘’ce candidat doit avoir le soutien de la CAF et de toutes les fédérations affiliées’’.

Ce qui n’est pas le cas des deux candidats africains déclarés le Libérien Musa Bility et du Nigeria Segun Odegbami.

La mise à l’écart de Platini laisse pour l’instant pour seul candidat recevable le Prince jordanien Ali, seul adversaire de Joseph Blatter lors de sa dernière réélection, le 29 mai.

Des médias en sus du Trinidadien, David Nakhid, ont annoncé la candidature de personnalités du football mondial à l’image du Cheick Salman Bin Ibrahim Al-Khalifa président de la Confédération asiatique de football.

La date limite du dépôt des candidatures est prévue le 26 octobre.