Partager

L’équipe nationale de Madagascar, adversaire de celle du Sénégal pour le second tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, « va tout donner » dès la manche à Antananarivo, pour se donner des chances d’obtenir une qualification au prochain Mondial, a dit son entraîneur, Franck Rajaonarisamba.

« Nous aurions voulu jouer la manche retour à domicile, mais le tirage au sort a été fait, donc on doit tout donner lors de la manche aller », a expliqué le technicien, interrogé par la Radio futurs médias (RFM), une station privée sénégalaise.

L’équipe malgache a éliminé celle de la République centrafricaine (RCA), à l’issue de la phase des des préliminaires (3-0 et 2-2) jouées sur son propre terrain.


La RCA n’était pas autorisée sur son territoire, à cause de la situation de guerre prévalant à l’époque à Bangui, la capitale.


S’il reconnait que son équipe fera face à « une sélection très forte », le technicien fait toutefois observer qu’il n’existe plus « ni petites équipes, ni grandes équipes » dans le football moderne.


Aussi l’équipe malgache va-t-elle « se battre avec ses atouts », d’autant que les adversaires ont dû mal à évoluer à Antananarivo, a-t-il indiqué.

Le match aller est prévu entre le 9 et le 11 novembre dans la capitale malgache. Le retour aura lieu le 17 du même mois au stade Léopold Sédar Senghor de Dakar.