Partager

Cet été, tout le monde pensait le voir rejoindre la Premier League. Mais, contre toute attente, Kara Mbodj a décidé de rester en Belgique et de signer en faveur des « Mauves » d’Anderlecht. Même s’il n’a pas encore réalisé son rêve anglais, l’international sénégalais est conscient d’avoir franchi un cap important dans sa carrière. Malgré des débuts difficiles, il demeure confiant quant à la suite de sa carrière au Sporting Club.

« Signer à Anderlecht c’est franchir un palier de plus. C’était mon objectif donc c’était une bonne chose. C’est vrai que je voulais aller en Angleterre, car j’avais des offres, mais je ne voulais pas partir juste pour partir. Surtout que les offres venaient d’équipes de Premier League qui n’étaient pas certaines de se maintenir en fin de saison. Donc, quand Anderlecht y a mis le pris qu’il fallait?; je me suis dit pourquoi ne pas y aller ? Mieux, je suis devenu le défenseur le plus cher de l’histoire du club. Le club m’a respecté et m’a donné tout ce que je méritais comme contrat (4 ans). J’ai fait mon choix et je ne le regrette pas », a déclaré Kara Mbodji lors d’un entretien accordé à « Jour de Sport ». Également interrogé sur ses débuts catastrophiques face à Ostende (défaite 1-3), le rugueux défenseur soutient que : « c’était un match difficile. J’ai subi des critiques, mais j’ai encaissé pour avancer. Maintenant, tout se passe bien. Les supporteurs commencent à m’adopter, ce qui est une bonne chose pour un footballeur. Dans les vestiaires, je commence à prendre la parole ».