Partager

Décidément, les joueurs d’An­gers sont de vraies têtes de mule. Les hommes de Moulin enchaînent un sixième succès en Ligue 1 et plongent Toulouse dans le doute. Les Angevins s’accrochent à la deuxième place.

Très présent au milieu de terrain, Cheikh Ndoye a une nouvelle fois dicté sa loi. Trop puissant, trop bien placé, trop omniprésent, trop costaud tout simplement. L’international sénégalais a gratté bon nombre de ballons dans l’entrejeu pour lancer les offensives angevines. Il est incontestablement le patron de cette équipe surprise qui n’en finit plus d’étonner encore et encore en Ligue 1. En plus des tâches ingrates, l’ancien Cristolien a une fois de plus été décisif offensivement. D’un coup de tête rageur sur un centre ciselé de Vincent Manceau, Ndoye a son­né la révolte d’Angers après l’ouverture du score toulousaine de Oscar Trejo (27e). Indispensable !