Partager

Jusqu’ici ouvert à un registre plus ou moins offensif, Aliou Cissé  semble désormais  imposer son identité (le caractère et la combativité) à son  équipe.  La performance des « Lions » face aux « Fennecs » (1-0), hier, en amical, en est la parfaite illustration.  Comme à ses heures glorieuses, l’ancien capitaine des « Lions » de la génération 2002, a aligné un groupe jeune, déterminé et combatif plein d’audace. Une défense béton qui a laissé ses plumes. Un  entrejeu composé de tauliers : Cheikhou Kouyaté et Idrissa Gana Guèye. Leur engagement dans ce secteur de jeu a été d’un apport considérable avec un pressing haut. Au finish cramé par les efforts, le milieu défensif de Westham n’a pu tenir le rythme avant de se faire remplacer par Younouss Sankharé. Seul bémol: l’animation  offensive était  à la traine surtout dans le repli défensif, à l’image d’Henri Saivet décevant.  Le milieu offensif bordelais  abimé et diminué physiquement s’est fait remplacer par Cheikh Ndoye. Une réelle intention de ne pas perdre la bataille du milieu. Cette touche semble être longuement peaufinée par le sélectionneur du Sénégal si on se fie à sa volonté d’imprimer son style à son équipe. « Nous voulons une équipe qui puisse s’adapter aux réalités du terrain et aux engagements des adversaires. Je ne reste pas figé sur un choix mais nous devons travailler à donner à cette équipe une âme et une identité de jeu », a déclaré Aliou Cissé en marge du club de la presse qu’il a animé en mai dernier.