Partager

Plus d’un an après la fin des travaux de réhabilitation du stade Léopold Senghor qui a accueilli le match Sénégal-Egypte du 5 septembre 2014, les indices d’un travail bâclé apparaissent. Avec principale- ment l’état de la pelouse et surtout celui de l’éclairage qui laisse à désirer. D’où une question qui reste pendante : qu’en est-il de la commande des 40 projecteurs annoncée par l’entrepreneur d’alors, Moustapha Mbaye ?

En visite d’inspection la semaine dernière, la délégation de la Caf, conduite par le Malien Amadou Diakité, a déploré l’état de l’éclairage, autant au stade Caroline Faye qu’à Léopold Senghor. Avant ces officiels de la Caf, le président de la Fédération sénégalaise de football, Me Augustin Senghor, avait aussi fait le même constat.

Outre la dégradation de la pelouse du stade Senghor, il avait à son tour constaté des problèmes au niveau de l’éclairage. Avant de proposer que d’autres ampoules soient installées.

Justement concernant ces ampoules de Senghor, il faut dire qu’on a eu droit à un véritable feuilleton en pleine réhabilitation.

En effet, les entrepreneurs avaient promis une première fois, une commande de 70 projecteurs sur les 200 existants. Quelques semaines après, cette commande a fondu comme beurre au soleil pour revenir à… 40 projecteurs.

Cependant rebondissement lors d’une des visites du ministre des Sports, Matar Ba, on ne parle plus de projecteurs, mais… d’ampoules. C’est ainsi qu’à la place des 40 projecteurs, une trentaine d’ampoules avaient été commandées. L’entrepreneur en charge de l’éclairage, Moustapha Mbaye, joint par Le Quotidien, avait tenté de donner des garanties en déclarant : «On devait, en effet, changer les projecteurs. La commande a été faite, mais la livraison ne se fera que le 15 septembre (2014). Ce qui n’est pas une bonne chose, sachant que le premier match des Lions est prévu le 5 septembre prochain. Il fallait donc trouver une solution intermédiaire.»

Du coup, renseigne-t-il, «nous avons convenu, avec le service technique du ministère des Sports, de changer les ampoules défectueuses».

Apparemment ces ampoules commencent à accuser le coup, une année après. D’où la question qui reste pendante : où est la commande des 40 projecteurs ?

Joint hier par téléphone, Moustapha Mbaye n’a pu répondre à notre préoccupation. Il a promis de nous rappeler aujourd’hui, le temps de consulter ledit dossier et de revoir certains éléments liés à l’éclairage du stade Senghor dont il en avait la charge.