Partager

L’une des stars de l’équipe sénégalaise, le Bordelais Henri Saivet, que nous avons rencontré hier soir en marge de la séance d’entraînement, nous parle de la rencontre de ce soir.

Comment se déroule la préparation pour cette rencontre amicale face à l’Algérie ?

Tout se passe bien jusqu’à l’heure actuelle. Nous nous sommes parfaitement préparés et je dois reconnaître que nous ne manquons de rien ici. On est bien hébergés et on se prépare vraiment tranquillement.

Le Sénégal a été battu et éliminé lors de la précédente CAN par l’Algérie. Vous allez sans doute chercher à prendre votre revanche, n’est-ce pas ?

Non, pas du tout. Ce n’est qu’un match amical, c’est tout. C’est déjà un grand plaisir d’affronter de nouveau nos amis algériens. Vous avez une superbe équipe avec des individualités connues dans le monde entier.

C’est un match de prestige pour les deux teams…

Tout à fait. J’espère qu’on assistera à un beau match et que la fête sera grande dans les tribunes. En tous les cas, sachez que nous, nous sommes venus pour gagner.

Connaissez-vous  certains joueurs algériens en particulier ?

Oui, bien évidemment. Je connais surtout Yacine Brahimi, avec qui j’étais en catégorie de jeunes de l’Equipe de France.

Etes-vous surpris par l’envol qu’a pris sa carrière ?

Je ne suis nullement surpris. C’est un grand joueur, qui a énormément de talent. Il a beaucoup travaillé pour en arriver là et il le mérite.

Il est actuellement très sollicité par les plus grands clubs d’Europe. Vous le voyez jouer dans un plus grand club que Porto ?

Je ne sais pas, mais ce qui est sûr, c’est que c’est un joueur qui a encore beaucoup de marge de progression et avec ses qualités, il peut intégrer n’importe quel grand club.

Comme Brahimi, vous êtes un binational, et vous avez choisi de jouer pour le Sénégal. Ç’a été un choix facile ?

Ce n’est pas un choix simple, mais pas trop difficile non plus. Ça vient comme ça. En tout cas, c’est avec grande fierté que j’ai choisi de jouer pour le Sénégal. Ce n’est nullement un choix par défaut.