Partager

En Equipe nationale depuis un peu plus de 3 ans, Zargo Touré fait maintenant partie des plus capés de la «Tanière». En regroupement à Alger avec la sélection depuis lundi en vue du match amical du 13 octobre contre les «Fennecs», le nouveau défenseur de Lorient (L1 France) parle de ses ambitions avec les «Lions» et les Merlus.

Vous êtes devenu un habitué de la Sélection au fil des années. Comment vivez-vous ce statut ?

C’est grande fierté pour moi et ma famille d’être appelé en Équipe nationale. J’ai toujours rêvé de porter les couleurs nationales et c’est important de venir défendre celles de la Nation.

Vous n’avez pas été titulaire lors des deux premières journées des éliminatoires. Comment vivez-vous cette situation ?

C’est vrai que ce n’est pas facile de ne pas jouer. On aimerait tous jouer, mais ce n’est pas possible. C’est le coach qui décide. Nous respectons ses choix et mettons en avant l’intérêt collectif.

Qu’est-ce que vous pensez de la concurrence, avec la présence de beaucoup de défenseurs en Equipe nationale ?

Franchement, la concurrence est saine et le groupe vit bien. Chacun donne le meilleur de lui pour la Nation. Nous avons tous envie d’apporter un trophée continental au peuple sénégalais, qui le mérite.

Y a-t-il une complicité particulière entre vous, joueurs de l’aventure de Londres…?

Effectivement (entre joueurs des JO), on se connaît bien et même quand nous ne sommes pas en sélection, on s’appelle souvent pour prendre des nouvelles. Nous avons une envie commune d’écrire une page de l’histoire du football sénégalais. Avec les anciens qui ne faisaient pas partie du groupe des JO 2012, ça se passe super bien aussi. Le groupe vit bien.

«Je vais progresser à Lorient»

Qu’est-ce qui explique votre choix d’aller à Lorient ?

Le choix de Lorient s’explique par le fait qu’ils me suivaient depuis un bon moment. C’est aussi un club où j’ai senti que je pouvais progresser grâce à la stabilité qu’il y a en Ligue 1.

Comment se passe votre début de saison avec le FC Lorient, où vous comptez déjà 3 titularisations et un but ?

Franchement, tout se passe bien pour le moment car j’ai eu la chance de retrouver des joueurs (Lamine Gassama, Ndlr) que j’ai déjà l’habitude de côtoyer en club ou en sélection nationale. Ils ont facilité mon intégration et le coach (Sylvain Ripoll, Ndlr) me fait beaucoup confiance. Je le remercie au passage.

Avec 3 titularisations et 270 minutes jouées, on a l’impression que vous avez déjà convaincu votre entraîneur ?

C’est que depuis mon arrivée à Lorient, j’ai la confiance du coach. Il y a la concurrence en défense, centrale mais je me concentre sur mon objectif. Je continue à travailler dur pour gagner ma place et atteindre mes objectifs.

Quelles sont vos ambitions avec Lorient, à court terme et long terme ?

Pour le moment, l’objectif est d’assurer le maintien au plus vite. Ensuite, on verra. Et à long terme, j’essaierai d’être le plus performant possible en club et prétendre même aux places européennes.

Comment appréciez-vous votre début de saison et quelle est la différence avec la Ligue 2 ?

Ça se passe bien pour le moment, même si j’ai déjà évolué en Ligue 1 avec Boulogne (2009-2010). J’avais joué 14 matchs. Là, je la redécouvre avec un nouveau club, qui est présent depuis longtemps dans l’élite. La différence est qu’en Ligue1, le travail est davantage basé sur l’aspect tactique.