Partager

Vainqueur du tournoi de football des Jeux africains de Brazzaville 2015 avec l’équipe nationale olympique du Sénégal, Nestor Pamipi Mendy a exprimé sa satisfaction dans cet entretien accordé à EnQuête. Le milieu de terrain de l’AS Douanes (Ligue 1 sénégalaise) se dit prêt à relever les défis à venir avec son club.

Vous avez remporté la médaille d’or du tournoi de football de la 22e édition des Jeux africains de Brazzaville 2015. N’est-ce pas un résultat rassurant en vue de la Coupe  d’Afrique des nations U23 à Dakar et Mbour ?

‘’On est content. Les promesses ont été tenues. Maintenant, comme le pense tout le monde, les joueurs, la fédération et l’encadrement, le travail reste à faire. On se prépare pour la Can qu’on va organiser en fin novembre, début décembre. C’est ce qui est dans nos têtes en ce moment. Il faudra se préparer et avoir des matches amicaux pour bien aborder cette compétition.

Votre victoire aux Jeux africains aura certainement un impact sur le championnat local ?

Franchement ça aura un impact. Maintenant c’est à nous de savoir comment gérer cela en ayant la tête sur les épaules. C’est une source de motivation pour faire mieux et montrer aussi que ce n’est pas arrivé au hasard. C’est le fruit du travail.

Bientôt l’ouverture de la saison 2015-2016, votre équipe (AS Douanes) a démarré la préparation. Comment ça se passe ?

Actuellement, je suis en regroupement avec l’équipe nationale locale. Mais je reçois des nouvelles de mes coéquipiers de l’AS Douanes. Selon eux, pour l’instant, tout se passe bien. Il y a notre papa, Karim Séga Diouf qui est là-bas avec ses collaborateurs.

Vous avez réalisé le doublé l’année dernière en remportant le championnat et la Coupe de la Ligue. Gagner un trophée est une chose mais le conserver en est une autre. Etes-vous prêt à relever ce défi ?

Je suis prêt pour une autre année avec l’AS Douanes. On a gagné le titre de champion du Sénégal et la Coupe de la Ligue. Mais ce qui viendra sera très difficile. C’est la confirmation. Pour cela, on sait qu’il faudra rehausser notre niveau de jeu, et s’il plait à Dieu, on le fera. Les moyens sont là de même que tout l’encadrement de l’AS Douanes. C’est à nous d’être prêts mentalement, physiquement. Il y a des barèmes qu’on s’est fixés. On doit conserver le titre et représenter dignement le Sénégal à la Ligue africaine des champions de la Caf.

Qu’est-ce que vous ressentez sachant que vous allez participer à une compétition africaine des clubs ?

Je suis très content. Et j’ai hâte de commencer la saison et participer à cette compétition avec l’AS Douanes. On va se préparer pour ça. On sait bien que pour la Ligue africaine des champions de la Caf, il va falloir hausser le niveau de jeu, être prêt physiquement et mentalement. C’est, comme on le dit ici, le haut niveau.

Pensez-vous que l’AS Douanes a les ressources pour représenter dignement le Sénégal ?

Je le dit haut et fort, l’AS Douanes a les ressources nécessaires pour représenter le Sénégal. Je dirais plutôt que le football sénégalais a le potentiel pour rivaliser avec les autres pays.

Quelles sont vos ambitions personnelles pour la saison à venir ?

Je préfère avancer petit à petit pour ne pas trébucher et payer les peaux cassées après. Pour l’instant, je vais me concentrer sur mon club, l’AS Douanes. Comme tout le monde le sait, tout joueur au Sénégal rêve de poursuivre sa carrière dans les championnats européens.

Avez-vous déjà été contacté par des clubs européens ?

Des contacts, oui j’en ai eu. Mais je préfère aller doucement.

Quelle équipe vous a approché ?

Non ! Je préfère ne pas dévoiler le nom du club. Je dois aussi préciser qu’il y a des personnes derrière moi, la famille. Donc, avant de faire quoi que ce soit je dois discuter avec ces derniers. Tout le monde a son mot à dire. Ce que je dois faire, je le ferai. C’est-à-dire aller aux entrainements, bien me reposer, me maintenir en bonne forme et faire le maximum dans le terrain.