Partager

Après Younousse Sankharé, trois autres binationaux-Benjamin Mendy, (OM), Namphalys Mendy (Nice) et Youssouf Sabaly (Nantes)- pourraient rejoindre à court ou moyen terme l’équipe du Sénégal engagée dans les éliminatoires de la CAN 2017 et de la Coupe du monde 2018.

Pensionnaire de l’équipe de France Espoirs, l’arrière gauche de l’OM, né à Palaiseau en région parisienne, n’a jamais caché que sa priorité est de jouer l’Euro 2016 avec les Bleus.

Mais barré par la concurrence (Patrice Evra, Lucas Digne, Layvin Kurzawa, Benoît Trémoulinas), l’arrière gauche pourrait faire le choix du réalisme en lorgnant du côté des Lions du Sénégal.

Lors du CHAN des moins de 20 ans, en mars dernier, l’ancien directeur sportif de l’OM, José Anigo, connu pour sa proximité avec les joueurs, avait invité la Fédération sénégalaise de football (FSF) à entrer en contact avec le joueur formé au Havre AC.

Parti sauf extraordinaire pour rater l’Euro 2016 prévu en France, l’arrière gauche formé comme attaquant, pourrait suivre les pas de son ancien coéquipier à l’OM, Giannelli Imbula, qui est à la quête de papiers belges pour jouer avec les Diables Rouges.

Après avoir attendu en vain un appel de Didier Deschamps, le milieu de terrain qui a signé en début de saison à Porto en provenance de l’OM, pourrait être imité par Benjamin Mendy dont il est très proche.

Clef de voûte de Nice (élite française), une des bonnes surprises du début de saison en ligue 1 française, Namphalys Mendy, le milieu de terrain de 23 ans, pourrait lui aussi sauter le pas.

Contacté par la Guinée Bissau quand cette sélection était dirigée par Luis Norton Do Matos (2010-2012), ancien directeur technique de l’Etoile Lusitana (académie basée à Dakar), le milieu de terrain formé à Monaco, a privilégié sa carrière en club.

Encensé par son entraîneur, Claude Puel qui assure qu’il a déjà le niveau international, le milieu de terrain qui concentre à la fois les qualités de Claude Makélélé et de Jean Tigana, est aussi barré par la forte concurrence au cœur de jeu des Bleus.

Plus encore que ces deux joueurs, Youssouf Sabaly, l’arrière droit du FC Nantes (élite française) formé au PSG, est celui qui est le plus proche de la Tanière, selon des sources bien informées.

Agé de 22 ans, Sabaly qui appartient toujours au club parisien qui l’a prêté au FC Nantes, a le plus de chance de pouvoir jouer avec les Lions, le couloir droit de l’équipe nationale tardant encore à avoir un titulaire indiscutable.

Ni Lamine Gassama (Lorient, France) ni Issa Cissokho (Genoa, Italie) n’ont conforté leur position de titulaire indiscutable à ce poste.

D’ailleurs, lors de la remise des primes aux olympiques médaillés d’or aux Jeux africains de Brazzaville (Congo), Augustin Senghor, le président de la FSF, avait annoncé l’arrivée prochaine de Moussa Wagué, finaliste du CHAN des moins de 20 ans chez les A.

Demi-finaliste de la Coupe du monde des moins de 20 ans, Wagué, qui évolue avec les U23 et la sélection locale, peut profiter de la faiblesse de la concurrence au poste d’arrière droit.

Quant à Youssouf Sabaly qui a gagné la Coupe du monde des moins de 20 ans avec la France en 2013, la perspective de disputer une Coupe du monde senior peut-être le meilleur appel d’air pour le joueur qui avait été prêté à Evian Thonon, la saison dernière.