Partager
La FSF ne fait pas de fixation sur un match

Le Clocan U23 «Sénégal 2015» est à pied d’œuvre. Face à la presse, hier, les organisateurs annoncent le démarrage des matches de la compétition, à partir de 15 heures.

Le Comité local d’organisation du Championnat d’Afrique des nations  (Clocan) U23 «Sénégal 2015» a tenu sa première réunion de prise en contact, hier, à Good Rade pour l’élaboration d’un plan d’actions. Lors de cette rencontre avec la presse, il a été révélé, qu’à cause d’un problème de lumière, les rencontres de ce tournoi vont démarrer à partir de 15 heures.

«La seule nouveauté est que les matchs se joueront un peu plus tôt. Entre 15h et 18h au lieu de 16h et 19h, comme lors du Chan U20. Ce sont les souhaits des annonceurs. Il faut qu’on s’adapte. De plus, il y a moins de lumière durant cette période. A cela s’ajoute qu’on a eu des problèmes d’éclairage (Mbour) dans nos stades. On a pris en compte cela. Il faut que les ampoules à Léopold Senghor soient renouvelées. Idem pour Mbour», annonce le président du Clocan, Me Augustin Senghor.

Et de poursuivre : «Nous sommes en mi-septembre, nous serons dans le vif du sujet dans un peu moins de deux mois, avec le premier match contre l’Afrique du Sud. C’est une réunion de prise de contact où nous avons voulu relancer la machine et présenter les membres qui nous ont rejoint entre-temps».

Selon le président de la Fsf, «la commission d’audit sera un outil pour auditer l’organisation et servir d’évaluations technique, financière et matérielle. Nous nous sommes dit que nous devons rendre compte à l’Etat et aussi réussir cette compétition en termes de gouvernance et de transparence».

Si le budget de 655 millions du Chan U20 a été bouclé difficilement, pour celui du  Chan U23, le directeur de Cabinet Ibrahima Ndao rassure qu’«il est pris en compte dans la loi de finance rectificative 2015». Ainsi, le président du Clocan U23 «Sénégal 2015» souhaite «réussir la passe de deux». «C’est pourquoi, tout le monde a pris l’engagement de se donner à fond pour réussir le pari de l’organisation et le pari sportif qui est tout aussi important. La commission des finances a jusqu’au 30 septembre pour donner le budget final. La prochaine réunion est prévue au 29 septembre pour valider les décisions. Et à partir de lundi prochain, le siège de la Fédération aura une permanence pour tout ce qui concerne l’organisation de cette Can», indique le dirigeant.

Sur les challenges, Me Senghor estime que le Sénégal doit faire mieux que le Maroc en 2013 : «Cette compétition est plus importante après la Can senior. Au Maroc, on était sur des standards de l’organisation d’une Can. La Caf veut aussi que le niveau soit élevé à tous les niveaux. C’est un tournoi qualificatif (Jo Rio) qui va se dérouler dans un pays très prisé. Autant de facteurs qui font que le défi doit être relevé».
En outre, il annonce une visite de la Caf par une mission qui sera conduite par le Malien, Amadou Diakité, du 5 au 8 octobre prochain.

Pour la préparation des Olympiques, des matches amicaux sont prévus après le dernier tour qualificatif des éliminatoires du Chan «Rwanda 2016». «Dès que l’équipe reviendra du Congo, on lui donnera un temps de repos avant de la remettre à Toubab Dialao. Il y a aussi des contacts avec des pays comme l’Algérie. On va faire de même avec le Mali et pourquoi pas l’Egypte ou le Nigeria qui sont dans l’autre poule. Il reste à être affiné par la Dtn», conclut Me Senghor.