Partager

Un des principaux acteurs du dernier mercato d’été et courtisé par plusieurs clubs espagnols, turcs, belges et allemands qui avaient présenté des offres dix à quinze fois supérieures à son prix d’achat (350000 euros, 230 millions FCfa), Moussa Konaté est toujours au FC Sion. Mais l’agent de l’attaquant international sénégalais reste optimiste et annonce l’intérêt de «plein de clubs anglais» dont Chelsea de Mourinho et Arsenal d’Arsène Wenger dont les scoots «continueront à le suivre cette saison».

Peut-on parler de mercato raté, concernant Moussa Konaté, dans la mesure où, malgré tous les intérêts manifestés durant l’été, il est resté à Sion ?

«On part avec l’idée qu’il va rester à Sion. Dans sa tête, il s’était déjà préparé à rester. Nous avons eu une réunion très chaude, en présence du joueur. Le président Christian Constantin a raconté n’importe quoi, en disant qu’il n’avait pas reçu d’offres sur son bureau, alors qu’il les a toutes refusées. Il a dit à tous les clubs qui étaient intéressés qu’il ne vendrait pas le joueur à moins de 15 millions d’euros (environ 10 milliards F Cfa). Le président de Mayence l’a même appelé directement au téléphone. Il n’attend que le joueur ait le nombre de matchs requis avec la sélection du Sénégal, pour finaliser un deal avec un club anglais. Ça, on le sait. Trois clubs étaient très intéressés, jusqu’au dernier jour du mercato : Hanovre, Mayence (Allemagne) et le FC Bruges (Belgique) qui s’était manifesté dans les derniers moments, par le biais de Khalilou Fadiga. Cela s’est joué entré le Werder Brême (Allemagne) et Hanovre. Le Werder a quitté la table des négociations, quand ses agents ont entendu que le président de Sion demandait 15 millions d’euros. La plupart des clubs intéressés étaient prêts à payer entre 6 et 8 millions d’euros (entre 4 et 5,2 milliards F Cfa).»

Que gagne-t-il à rester à Sion finalement ?

«Pour Moussa, ce n’est que partie remise. Il va passer sa deuxième saison à Sion. J’avoue que c’est une bonne chose, pour le garçon, d’avoir une année supplémentaire, parce que ça va lui donner une stabilité. Ça va lui faire du bien pour corriger ses défauts et devenir un top attaquant de classe mondiale. Il a la chance d’avoir un entraineur qui a été joueur et je suis sûr qu’à ses côtés, Moussa va continuer sa progression. Pour l’instant, il n’a pas encore été augmenté. Mais, c’est ce qui avait été prévu, la saison dernière. En venant à Sion, Moussa avait accepté de baisser son salaire de 50% et devait bénéficier d’une augmentation salariale, en fonction de ses performances. C’est maintenant au président Constantin de respecter ses promesses. On devrait se voir en septembre pour parler de ça et il avait convenu de nous rencontrer. S’il est augmenté, ce ne sera que justice. Mais si ça ne se fait, il gardera son salaire. Il reste serein.»

«Moussa n’est pas obnubilé par l’Angleterre»

Concrètement, où en sont les contacts avec les clubs anglais ?

«Comme c’était le cas au sortir des JO 2012, il y avait plein de clubs anglais intéressés, comme Tottenham, West Ham, Everton, Chelsea, Arsenal. Mais, les scouts de Chelsea nous ont signifié qu’ils continueront à suivre le joueur, cette saison. Ils ont dit qu’ils connaissaient le joueur et que le club va le suivre. Arsène Wenger aussi connait le joueur. On le lui a proposé et il a répondu qu’il le connait. Le président du FC Sion nous a aussi dit avoir parlé avec Wenger à propos du joueur. Comme Chelsea, leurs scouts vont aussi le suivre.»

Moussa Konaté va, tout de même, disputer la Ligue Europa, cette saison, avec le Fc Sion. Un mal pour un bien, finalement ?

«C’est pourquoi il a une carte à jouer, cette saison, avec la Ligue Europa. C’est à lui de tirer son épingle du jeu. Tous les clubs anglais cherchent la perle rare en attaque. Et avec ses performances aux JO 2012, ses statistiques de la saison passée, le fait d’être en sélection et la présence des joueurs sénégalais en Premier League, d’autres brèches peuvent s’ouvrir à lui en Premier League. Il y a le mercato d’hiver et si Moussa marque 4-5 buts, je pense que d’autres clubs vont se manifester. D’ici à la fin de la saison, il pourra avoir le quota de matchs en sélection nationale, pour pouvoir partir en Angleterre. Toutefois, tout le monde parle de la Premier League, mais il n’est pas obnubilé par l’Angleterre. S’il y a une bonne offre, avec un bon projet sportif, que ce soit en Angleterre, en Allemagne ou en Espagne, on l’étudiera. Il avait signé un contrat de 3 ans plus une année en option qui court jusqu’en 2018. Le FC Sion a recruté 3 attaquants, cette saison. C’est peut-être un signe…»