Partager
Djilobodji

Absents avec les Lions depuis quelque temps pour diverses raisons, Mouhamed Diamé, Lamine Sané et Papy Djilobodji devront redoubler d’efforts pour retrouver leur place dans la Tanière. Surtout que d’autres joueurs ont profité de leur absence pour marquer des points précieux dans la concurrence.

Mouhamed Diamé, l’ex-capi devra se battre

mohamed diame
mohamed diame

Absent des terrains depuis 9 mois, Mouhamed Diamé a goûté de nouveau aux délices de la compétition. L’ancien capitaine des Lions a disputé 20 minutes lors de la victoire de Hull City sur Preston, le 29 août dernier, en Championship. Le milieu de 28 ans était aligné d’entrée à l’occasion de la défaite des Tigers face à Brighton (1-0), le week-end dernier. Ayant disputé toute la partie, Diamé a montré qu’il a repris la pleine possession de ses capacités. Face à Cardiff, lors de la 7ème journée, Diamé a encore brillé, ouvrant même le score pour son équipe qui s’est imposée 2- 0. Un retour en sélection nationale n’est donc plus à exclure, mais la route risque d’être longue pour Momo Diamé. En son absence, le duo Gana Guèye-Cheikhou Kouyaté a donné satisfaction au successeur d’Alain Giresse, Aliou Cissé. En plus, ses deux principaux concurrents, titulaires à Aston Villa et west Ham, joue à un niveau plus élevé, la Premier League. Les prestations de Cheikh Ndoye contre la Namibie et l’Afrique du Sud ne plaident pas en faveur de l’ancien joueur de west Ham et wigan. Sans oublier les envies d’éclore de la jeune garde incarnée par Salif Sané, Pape Alioune Ndiaye et Diawandou Diagne.

Sané perdra-t-il son brassard et sa place ?

lamine sane

Tout allait mieux pour Lamine Sané au moment de l’arrivée d’Aliou Cissé à la tête des Lions. Le grand frère de Salif Sané avait rapidement bénéficié de la confiance du nouveau coach qui lui avait confié le brassard de capitaine qu’il a arboré lors de la 1ère journée des éliminatoires de la CAN 2017 contre le Burundi (3-1). Malheureusement, le joueur de 28 ans s’est grièvement blessé avec son club, Bordeaux. Opéré du cartilage du genou droit, il devait rester éloigné des terrains pendant un mois. Si en son absence Kouyaté a pris le capitanat, Kalidou Koulibaly est aussi bien parti pour lui chiper sa place de titulaire en défense centrale. Ce dernier a présenté une prestation époustouflante face à la Namibie (0-2) et son duo avec Kara Mbodj a rassuré tous les observateurs de l’équipe nationale et donné satisfaction au coach. De retour, hier, à l’entraînement collectif des Girondins, Sané a intérêt à retrouver son meilleur niveau pour bousculer la nouvelle hiérarchie qui semble s’imposer en défense centrale. S’il se faisait éjecter dans ce secteur, le flanc droit qui n’a pas encore donné satisfaction pourrait être un lot de consolation.

«Djilo», mettre d’abord fin au blues de Chelsea

Djilobodji

Titulaire indiscutable du temps d’Alain Giresse qui lui avait ouvert les portes de la tanière, Djilobodji n’a plus été appelé depuis la double confrontation face au Ghana (2-1) et au Havre (2-1) les 28 et 31 mars dernier. Son bras de fer avec Nantes, consécutif à ses envie de départ n’ont pas arrangé les choses. Il a raté les 2 premières journées des éliminatoires de la CAN 2017 contre le Burundi (3-1) et la Namibie (0-2). Comme pour Lamine Sané, en son absence, Kara Mbodj et Kalidou Koulibaly ont bien tenu la maison et semblent bien partis pour annihiler toutes velléités de concurrence. Cependant, la signature de Djilo a Chelsea pourrait changer la donne. S’il parvient à gagner sa place dans une formation aussi prestigieuse que celle coachée par le charismatique Mourinho, et avec des concurrents de la trempe de Terry, Zouma, Cahill et Ivanovic, l’ancien nantais serait dans les dispositions d’effectuer son Com Back au sein de la tanière. Avec la mauvaise passe des champions d’Angleterre qui ont encaissé 12 buts en 5 journées de championnat, «Djilo» devrait bientôt avoir l’opportunité de se mettre en évidence.