Partager

En ouverture de la 5ème journée de la Ligue 1 française, Bordeaux d’Henri Saivet se rend ce soir au Parc pour y défier l’ogre parisien. Un grand défi pour l’international sénégalais qui se dit excité de se frotter à cette équipe qui écrase la concurrence.

Après avoir participé à la précieuse victoire du Sénégal en Namibie (2-0) lors de la 2ème journée des éliminatoires de la cAN 2017, Henri Saivet retrouve la France et son club Bordeaux. Mais pas de temps à perdre pour le capitaine bordelais, avec ce déplacement périlleux ce soir dans la capitale française pour y croiser le PSG. Actuel leader de la ligue 1 (4 matchs, 4 victoires). Un gros client pour les Girondins. «Ce sera à Paris et contre une grosse équipe. Cela ne va pas être un match facile. Nous avons des blessés et cela va être compliqué», indique le capitaine bordelais hier en conférence de presse.

Mais pour Henri Saivet,  Bordeaux devra jouer sur sa vraie valeur. «Le PSG donne souvent l’impression de subir, mais c’est à ce niveau qu’il est plus dangereux. Nous allons essayer de joueur sur nos qualités, jouer en équipe et ne pas rester derrière à les attendre. Nous allons jouer assez haut, tout en essayant de les faire  déjouer», a-t-il expliqué. Face au PSG, Saivet devra composer avec les «montres» comme David luiz, thiago Silva, Maxwell. Mais cela n’ébranle pas le joueur de 25 ans.

«Le PSG est une très bonne équipe et nous les respectons. Mais il ne faut pas avoir peur. C’est un match que nous devrons aborder avec beaucoup de sérénité. Il n’y a pas de pression. Nous sommes excités de se jauger à ces grands joueurs. Un bon résultat nous donnera confiance pour la suite de la saison. On va essayer de rester concentré jusqu’au bout», tient-il à préciser. à 25 ans, Henri Saivet a hérité du brassard depuis la blessure de son compatriote lamine Sané. Un rôle qu’il endosse avec beaucoup de fierté. «C’est une fierté de porter le brassard. Mais ce n’est pas le brassard qui joue. Je me suis préparé durant toute la saison. Je donne des conseils et je vais continuer à faire», indique Saivet. Sur son état de forme il a tenu à rassurer les inconditionnels des Girondins. «Je me sens mieux par rapport à la saison dernière. Je suis à un nouveau poste, c’est-àdire plus offensif. J’étais convaincu que je pouvais évoluer à ce poste. Nous allons, tout en espérant beaucoup apprendre», a ajouté le capitaine bordelais