Partager

L’équipe nationale locale qui sera opposée à celle de la Guinée pour le dernier tour des qualifications au Championnat d’Afrique des nations (CHAN) 2016 s’adapte au gazon naturel en jouant ses matchs amicaux sur la pelouse du stade Léopold Sédar Senghor.

Contre la Guinée pour la manche aller programmée entre les 17 et 18 octobre, le Syli local devrait être obligé de recevoir à l’extérieur pour cause d’Ebola.

Pour les matchs de Coupe de la CAF et de la Ligue des champions, les clubs guinéens recevaient à Bamako.

Pour sa part, l’équipe nationale A, le Syli recevait à Casablanca (Maroc) pour ses rencontres éliminatoires de la CAN 2015 et celle de la CAN 2017.

’’La suspension étant toujours en vigueur, le match devrait se jouer à Bamako (stade Modibo Keita)  et c’est du gazon naturel’’, a dit l’entraîneur national, Moustapha Seck.

‘’D’où la nécessité de les préparer à jouer sur cette surface pour avoir des sensations et des repères’’, a-t-il expliqué.

En plus des matchs amicaux joués au stade Léopold Sédar Senghor, les Locaux qui sont en stage au centre Jules Bocandé s’entraînent aussi bien sur la pelouse synthétique que sur du gazon naturel, a précisé leur entraîneur.

Les Locaux qui avaient fait match nul contre le Cameroun 1-1 en début du mois de septembre, seront opposés ce dimanche aux Mourabitounes locaux.

Les joueurs évoluant dans le championnat local ont pris l’habitude d’évoluer sur du gazon synthétique, que ce soit à Demba Diop où sur les terrains des villes de l’intérieur qui sont couverts de gazon synthétique. 

 Le match retour contre la Guinée est calé entre les 25 et 26 octobre.