Partager
Contrairement à l’année derniére où il a peiné à s’intégrer en Premier League, Pape Souaré réussit son entame de saison 2015-2016. L’ancien Lillois estime avoir retenu les leçons de ses erreurs.

Souaré, comment expliquer votre bonne entame de saison avec Crystal Palace ?

Je pense qu’il n’y a absolument rien à expliquer. J’ai fait la préparation avec l’équipe, la pré-saison. Donc tant mieux si tout se passe bien. Il faudra continuer parce qu’on a joué que quatre matchs.

On peut dire que vous avez oublié vos débuts difficiles de la saison dernière ?

Non pas du tout, je n’ai pas oublié. Cela m’a permis de bien débuter. De bien comprendre. C’est une leçon que j’ai retenue. Maintenant, ce n’est pas la fin. C’est clair que je vais continuer à apprendre parce qu’on a fait que quatre matchs. Il y a beaucoup de matchs qui restent encore à jouer. Il faudra confirmer.

L’année dernière vous aviez provoqué un penalty contre Arsenal, cette saison, vous avez marqué contre votre camp. Qu’est-ce qui explique cela ?

C’était la première que je marquais contre mon camp et je pense que ce ne sera pas la dernière. Je suis un défenseur. Je peux me préparer à mettre des buts dans mon camp. L’essentiel c’est de l’éviter. Je vais faire en sorte de ne pas marquer contre mon camp une deuxième fois ou une troisième fois.

Avec le recul, comment expliquez-vous vos débuts difficiles en Angleterre ?

Quand je suis arrivé en Angleterre, le championnat état déjà ouvert. C’est clair que ce n’est pas une excuse. J’ai fait des erreurs. J’ai eu du mal à m’adapter. Heureusement que j’ai un coach qui peut me soutenir et qui m’aide à progresser. Lors des cinq derniers matchs, il m’a beaucoup aidé. J’ai commencé à bien comprendre le jeu et à essayer de faire le maximum en me concentrant un peu plus. Il n’y a pas de RAS (rien à signaler) sur cette saison parce que je pense que le travail continue. On va faire en sorte de continuer de maintenir ce rythme-là.

Vous avez réalisé une belle prestation lors de la victoire de Crystal Palace contre Chelsea. Qu’est-ce que cela vous fait de briller face à une telle équipe ?

Cela ne me fait absolument rien. Je travaille dur en club. Face à Chelsea, Leicester, ou une autre équipe, cela m’importe peu. C’est sûr et certain qu’il faudra rester concentrer et jouer les matchs à fond avec n’importe quelle équipe.

Que visez-vous après Crystal Palace ?

Pour l’instant, je suis concentré sur Crystal Palace avec qui je veux faire une belle saison.