Maroc: Le championnat chérifien se refuse à la jeune génération

Maroc: Le championnat chérifien se refuse à la jeune génération

Partager
Le championnat marocain qui, dans un passé récent a été une destination privilégiée pour des footballeurs sénégalais qui s’y sont fait un nom, est devenu une voie de garage pour la jeune génération.
Il suffisait de prononcer le nom de Moussa Ndaw, l’ancien attaquant du WAC de Casablanca dans les années 90, pour s’ouvrir plusieurs portes. Mais ses successeurs dans le championnat chérifien, après des conflits avec leurs employeurs, finissent par quitter en catimini ce pays avec de la rancœur.
Ibrahima Diop, le meilleur buteur de la Ligue 1 sénégalaise en 2014 avec 16 réalisations, a mis fin à son idylle avec le FC Safi (élite marocaine) pour rentrer au bercail.
Dans un entretien publié dans le quotidien Jour de Sport de ce mercredi, l’ancien attaquant du Jaraaf annonce que ses dirigeants n’ont pas respecté les termes du contrat qu’il a signé avec eux.
Parlant de difficultés avec son nouveau coach, il a indiqué avoir préféré résilier son contrat au lieu de jouer avec les Espoirs de son club.
Mais le footballeur âgé de 23 ans s’était exilé pour Maroc pour viser plus haut. Il a ainsi préféré rentrer au bercail parce qu’ayant décidé avec son président ‘’de ne pas porter les couleurs d’une autre équipe marocaine’’.
Avant lui, son ancien coéquipier au Jaraaf, Fidel Gomis, n’est resté aussi qu’une saison au Maroc. Il est aussi revenu un peu plus tôt pour se mettre sur le marché local avant de viser plus haut.
C’est à quelques mots près l’aventure vécue par leur aîné, Alpha Oumar Sow qui a porté plainte auprès de la FIFA contre son ancien club de l’Union Aït Melloul (D2 marocaine).
Interrogé par l’APS, en juin dernier, l’ancien attaquant international du Jaraaf et du Casa Sports, a révélé que son ancienne équipe restait lui ‘’devoir trois mois de salaire’’.
‘’J’étais venu dans ce club en provenance de Kenitra pour avoir plus de temps de jeu mais je n’ai pas bénéficié de la confiance du coach’’, avait dit l’attaquant sénégalais demi-finaliste du CHAN
2009 avec le Sénégal.
‘’Pour venir au club, j’avais d’ailleurs consenti de gros efforts financiers en acceptant de baisser mon salaire de presque de moitié’’, avait expliqué l’ancien attaquant de Kenitra (D1 marocaine).
Toutefois, contrairement à ces trois joueurs, Mohamed Diop a gagné la Coupe de la CAF avec le MAS de Fès en 2011.
 L’ancien attaquant de Diambars, Mignane Diouf, poursuit également sa carrière à Khourigba.
Toutefois, on est loin du début des années 90, quand des internationaux sénégalais, à l’image de Moussa Ndaw et de Salif Diagne, étaient starisés dans le football marocain.
Moussa Ndaw y avait gagné la Coupe des clubs champions, ancêtre de la Ligue des champions en 1992. Il fait partie des joueurs les plus illustres du championnat marocain.
D’ailleurs, l’ancien attaquant international y est retourné pour intégrer le staff technique en 2014.
Après lui, Salif Diagne a remporté la Ligue des champions avec le Raja en 1997.
D’autres internationaux comme Mamadou Diallo (Kawkab Marrakech), Oumar Diallo (Khourigba), Mbaye Badji (Salé et Raja) ont brillé et laissé leurs noms dans le football marocain.