Affaire des passeports français : la Fédération sénégalaise se dit être en...

Affaire des passeports français : la Fédération sénégalaise se dit être en règle et ne s’inquiète pas

Partager

La Fédération sénégalaise de football (FSF) a apporté des éclaircissements suite à l’affaire des passeports français présentés par Henri Saivet et Issa Cissokho lors du match Namibie-Sénégal et qui ont valu une réserve de la Fédération namibienne contre ces deux ‘’Lions’’.

‘’Nous avons la conscience tranquille. Vous savez, à la veille de chaque rencontre internationale, nous déposons au niveau de la CAF (Confédération Africaine de Football), les copies des passeports des joueurs. Ce qui veut dire qu’on est en règle. Au cas contraire, on n’allait pas aligner Henri Saivet et Issa Cissokho’’, a expliqué le 4e vice-président de la FSF Amadou Kane.

‘’Nous avons une fédération compétente qui a toujours pris ses précautions afin que ces genres de situation ne se produisent pas. Me Augunstin Senghor est un juriste, donc il sait comment fonctionne les choses. De même que son vice-président Abdoulaye Sow’’, a-t-il précisé.

Aucune suite à donner à cette affaire

‘’Nous avons gagné cette rencontre par deux buts à zéro. Il n’y a aucun souci à se faire par rapport à ça. Le Sénégal est leader du groupe K avec 6 points devant le Burundi, le Niger et la Namibie. Je pense que les choses sont claires. Tout ce qui se dit dans la rue, est totalement faux. Nous ne donnons aucune suite à cette affaire’’, a par ailleurs poursuivi le vice-président de l’instance du football sénégalais, donnant comme exemple le match Bénin-Mali dont il a été le commissaire. Selon lui, cette situation s’était produite le jour de cette rencontre, mais c’était sans suite car ces deux nations sont en règle.

L’affaire est donc close d’autant que dans le même temps, la Fédération namibienne de football a retiré sa réserve. Sans doute parce qu’elle a jeté un coup d’œil sur les textes de la CAF.