Partager

Le défenseur Kalidou Koulibaly (Naples, Italie) et le milieu de terrain Cheikh Ndoye (Angers, France), auteurs d’un match maîtrisé contre la Namibie, samedi, vont perturber la hiérarchie jusque-là mise en place en équipe nationale dans leurs secteurs de jeu respectifs.

Lamine Sané, absent samedi contre la Namibie pour raison de blessure, faisait office de titulaire en défense centrale, depuis la prise de fonctions d’Aliou Cissé, qui a joué samedi sa quatrième rencontre (deux matchs amicaux et deux en éliminatoires de la CAN 2017).

Et comme milieux récupérateurs, Idrissa Gana Gueye et Cheikh Kouyaté semblaient avoir pris de l’avance sur la concurrence.

Mais après la rencontre de samedi, les deux nouveaux, Kalidou Koulibaly et Cheikh Ndoye, ont démontré contre les Brave Warriors de Namibie qu’ils sont loin d’être des faire-valoir.

Titularisé pour sa première sélection, le défenseur napolitain a rendu une copie très propre et permis aux supporters sénégalais de ne pas sentir l’absence du capitaine de la Tanière, Lamine Sané (Bordeaux, France).


S’il a été tatillon et parfois hors du coup lors de la première partie de la rencontre, il a finalement pris la pleine mesure de sa tâche et joué une partition qu’on peut juger correcte.


Même s’il n’avait en face que des attaquants de la Namibie, une équipe classée à la 111-ème place mondiale et que le Sénégal a concédé plusieurs occasions, l’ancien international Espoir français peut tout de même être crédité d’un match correct.


Et, après cette première sortie, Aliou Cissé risque d’être confronté à un problème de riches pour mettre en place son axe central préférentiel pour les prochaines échéances.


Cela est d’autant plus vrai si on rappelle le forfait pour blessure de Lamine Sané et la présence dans le groupe de Zargo Touré, transféré récemment à Lorient (ligue 1 française), mais qui n’a pas pris part à la rencontre.


Il y a aussi Papy Djilobodji nouvellement transféré à Chelsea (élite anglaise) et qui pourrait à moyen terme prétendre à une place de titulaire.


On peut donc imaginer toute la dose de pédagogie que le sélectionneur national, Aliou Cissé, doit adopter pour faire accepter la décision d’écarter certains de la liste des sélectionnés.


Le capitaine des Lions à la CAN et au Mondial 2002 aura aussi à faire face à la même difficulté au poste de milieu de terrain récupérateur où Cheikh Ndoye a sorti un match de très haut vol, samedi, contre la Namibie.


Sur la lancée de son bon début de saison avec Angers, Ndoye qui fait un mètre 90, a été comme sa taille, immense à la récupération pour sa première titularisation depuis la prise de fonction d’Aliou Cissé comme sélectionneur national.


Et à la retombée d’une balle arrêtée, c’est d’ailleurs sa déviation du corner d’Henri Saivet qui s’est transformé en une passe décisive pour Cheikhou Kouyaté vers la fin de la première période.


Aliou Cissé qui piaffait de mettre à contribution l’ancien joueur de Créteil qui lui avait rendu d’innombrables services lors du match amical contre la Colombie (2-2) en mai 2014, a eu la main heureuse ce samedi contre la Namibie.


Et avec Kouyaté et Idrissa Gana Guèye dont la sortie sur blessure avait fortement perturbée l’organisation au milieu de terrain, Aliou Cissé n’aura pas la tâche aisée pour les prochaines échéances.