Partager
Lamine Gassama, défenseur des Lions

Contre la Namibie, samedi en match comptant pour la deuxième journée des éliminatoires de la CAN 2017, Lamine Gassama, l’arrière droit des Lions, a encore fait partie des déceptions dans le groupe présenté par Aliou Cissé.

A part un match solide contre le Lone Star du Liberia en éliminatoires de la Coupe du monde 2014, Gassama a été largement à son avantage en équipe nationale du Sénégal.

A 25 ans et après plus d’un an de présence en équipe nationale, les sorties du Lorientais sont à l’image de celle de samedi pourtant sur du gazon synthétique, une aire de jeu qu’il connaît bien.

L’équipe française est la seule dans le championnat de France de ligue 1 à évoluer sur une telle surface de jeu.

Malgré tout, Gassama a été emprunté au cours de la rencontre et c’est sur son côté que le danger a été le plus permanent contre les Braves Warriors de Namibie.

Inexistant sur le plan offensif, il n’a pas été d’un grand apport pour Henri Saivet et mardi lors du Mandela Challenge, il n’est pas exclu que le sélectionneur national, Aliou Cissé donne une nouvelle chance à Issa Cissokho, le nouveau pensionnaire du Genoa (élite italienne).


L’ancien Nantais qui avait été ’’blacklisté’’ par Alain Giresse, le prédécesseur de Cissé après des sorties dans la presse, a été rappelé pour cette rencontre de la deuxième journée.

Et ce n’est pas la première fois que la place de Gassama sera remise en question en sélection, l’on se rappelle encore de sa mauvaise prestation contre les Eléphants de Côte d’Ivoire (1-3) en barrages aller de la Coupe du monde 2014.


Pour trouver une solution, Giresse avait été obligé de changer de système défensif et de jouer avec une défense à trois incluant Lamine Sané, Kara Mbodj et  Papy Djilobodji.


Aliou Cissé qui avait titularisé Zargo Touré, un central de formation au poste d’arrière droit, contre le Burundi (3-1) en juin dernier à Dakar lors de la première journée des éliminatoires de la CAN 2017, n’avait pas eu trop le choix, Gassama s’étant blessé au cours de la dernière séance d’entraînement.


Mais quoi qu’il en soit, sa prestation de samedi au Sam Nujoma stadium de Windhoek, devrait forcer le staff technique à trouver une alternative en raison des nombreuses échéances qui l’attendent : les rencontres éliminatoires de la CAN mais aussi de la Coupe du monde 2018.