Chelsea: « Les clubs sénégalais où Djilo est passé peuvent bénéficier de retombées...

Chelsea: « Les clubs sénégalais où Djilo est passé peuvent bénéficier de retombées de son transfert »

Partager

Quand il y a un transfert d’un joueur sénégalais en Europe ou ailleurs, la première question qui tombe est de savoir si les clubs par où il est passé vont en bénéficier. Pour le cas de Papy Djilobodji, transféré de Nantes à Chelsea, ce sera le cas, mais sous la forme d’un «mécanisme de solidarité», le joueur ayant plus de 23 ans.

L’article de nos confrères du site Le10sport (voir notre édition du vendredi 04 septembre 2015) informant que le club formateur de Papy Djilobodji, transféré de Nantes à Chelsea pour 4 millions d’euros, va récupérer près de 400 mille euros, a fait tiquer certains de nos lecteurs qui ont joint notre Rédaction. Ces derniers ne comprenant pas que le «club formateur» du nouveau sociétaire de Chelsea soit basé en France et non au Sénégal.

Pour plus d’éclairages, nous avons joint un dirigeant bien au fait du dossier, il s’agit de Bou­nama Dièye, dirigeant de l’As Saloum où est passé «Djilo», après avoir joué au Kaolack Fc.
«D’abord, il y a un problème d’appellation et je comprends l’inquiétude de certains. En fait, à la place de «club formateur» il faut dire «club d’accueil». Et ce club d’accueil, c’est Moissy-Cramayel. C’est dans ce club, qui est en France, que Djilobodji a atterri avec un statut d’amateur après avoir quitté le Sénégal», informe M. Dièye. Qui ajoute : «Si les dirigeants de Moissy-Cramayel espèrent récupérer une certaine somme (près de 400 mille euros soit 262 millions Cfa), c’est parce qu’au moment de céder le joueur sénégalais au Fc Nantes, ils ont inclus dans la transaction, cette clause financière, qui entre en compte au moment d’un transfert de Nantes vers un autre club (aujourd’hui c’est Chelsea).»

Pas d’indemnités de formation pour les joueurs âgés de plus de 23 ans
Quelles retombées pour les clubs sénégalais où «Djilo» est passé, à savoir le Kaolack Fc, As Saloum et l’Us Gorée ? «D’abord faut préciser que du moment où le joueur à plus de 23 ans (Djilo a 27 ans), on ne peut pas parler d’indemnités de formation. Cela concerne que les joueurs âgés entre 19 et 23 ans», souligne Bounama Dièye. Qui donne l’exemple du jeune Anthony Martial transféré de Monaco à Manchester United. «Là, on peut parler d’indemnités de formation car le jeune Martial a 19 ans. Et son club formateur devrait recevoir 600 mille euros, selon la presse française.»
«Cependant, poursuit-il, les clubs sénégalais où Djilo est passé peuvent bénéficier de retombées de son transfert grâce à ce qu’on appelle le mécanisme de solidarité, prôné par la Fifa. C’est un mécanisme où le montant sera déterminé en fonction d’un calcul qui sera fait entre les différentes fédérations concernées.»

Confidences de Djilobodji
«Marcel Desailly, mon modèle !»
En Angleterre, où la Ligue 1 ne passionne pas les foules, le défenseur sénégalais, Papy Djilobodji, est arrivé chez les Blues avec un statut de quasi-inconnu. Pour donner à son nouveau public une idée de son profil, le joueur a dévoilé, sur le site officiel de sa nouvelle équipe, le nom du joueur qu’il prend pour exemple, un illustre défenseur passé par les mêmes clubs.
«Marcel Desailly était un grand modèle. J’ai eu la chance de le rencontrer à Nantes quand il est venu à l’entraînement avec le coach (Michel Der Zakarian) et il m’a donné quelques conseils, raconte Djlobodji. Il me disait que maintenant que j’étais arrivé si loin, je devais continuer de travailler dur. Si je le revois, je lui poserai des questions pour prendre n’importe quel conseil qu’il pourra me donner et j’essaierai de les appliquer sur le terrain.»
Formé à Nantes où il a réalisé six saisons en tant que professionnel, Marcel Desailly a également joué six ans à Chelsea.