Partager

«Si on donne à Cheikh Ndoye sa chance au milieu, après ce sera difficile de l’y déloger.» Ces propos sont d’un observateur avertit. Et là, au vu de la gosse prestation du milieu d’Angers samedi contre la Namibie, on peut lui donner raison : l’entrejeu des Lions a trouvé son «monstre».

En effet, titularisé dans l’entrejeu, Cheikh Ndoye a été omniprésent grâce à son abattage, sa présence athlétique et physique. Précis à la récupération, avec un marquage rigoureux sur l’homme, et n’hésitant pas à aller de l’avant en phase offensive, l’ancien pensionnaire de Créteil aura survolé l’entrejeu sénégalais. Et ce n’est pas un hasard s’il a été à l’origine du premier but de Kouyaté pour avoir devié le corner de Henri Saivet vers son complice du milieu.
«Je pense avoir rempli ma mission par rapport aux consignes du coach qui m’avait demandé de participer autant à la phase de récupération qu’en attaque», s’est-il exprimé à la fin du match sur la Tfm. Avant de poursuivre : «C’est la première fois que je joue avec Gana Guèye et Cheikhou Kouyaté, et je pense que je m’en suis bien tiré.»
Faut dire que le choix de Aliou Cissé de le titulariser peut se comprendre, au vu du jeu produit par le capitaine d’Angers qui est en train de porter sur ses épaules, sa nouvelle équipe en championnat de Ligue 1, avec déjà à son compteur deux buts.