Partager

Les «Lions» de l’épopée des JO de Londres 2012 en force dans le onze de départ : Idrissa Guèye probable capitaine, une nouvelle «recrue» Kalidou Koulibaly et un Cheikh Ndoye dont il a guidé les premiers pas en sélection, partis pour être titulaires, Aliou Cissé installe, petit à petit, son schéma avec «ses» propres hommes.

Orphelins de leur nouveau capitaine, Lamine Sané, blessé depuis le début de la saison, les partenaires de Kara Mbodj enregistrent, tout de même, l’arrivée d’un Kalidou Koulibaly, longtemps convoité en Équipe nationale. Le Napolitain a de grandes chances de démarrer la rencontre d’aujourd’hui, avec l’absence de plusieurs solutions dans l’axe centrale (Lamine Sané blessé, Papy Djilobodji non sélectionné). En concurrence avec Zargo Touré, la nouvelle «recrue» d’Aliou Cissé part largement favori pour être associé à l’inamovible Kara Mbodj, avec qui, il a composé la défense centrale du Racing Genk (Belgique), lors des saisons 2012-2013 et 2013-2014.

Gana Guèye en leader, Ndoye en renfort

A l’instar de Kara Mbodj, au milieu de terrain, il y a un autre inamovible : Idrissa Gana Guèye. Le milieu d’Aston Villa est même parti pour porter le brassard de capitaine, en l’absence de Lamine Sané. On l’a vu dans un intense tête-à-tête avec Aliou Cissé, à l’issue de la séance d’entraînement d’hier. Le sélectionneur lui transmettait, peut-être, le relai et les dernières consignes pour porter le brassard avec brio. A ses côtés, Idrissa Guèye aura son fidèle lieutenant Cheikhou Kouyaté, mais probablement aussi Cheikh Ndoye, dont les premiers pas en équipe nationale ont été guidés par l’actuel sélectionneur des Lions. Le capitaine d’Angers, auteur d’un excellent début de saison en Ligue 1 française, est attendu pour être dans la lancée de ses prestations convaincantes en club, dans un style de box-to-box anglais. Son gros volume de jeu devrait soulager Kouyaté et Guèye en servant de premier rideau, mais également apporter une présence importante dans la construction offensive. Déjà buteur à deux reprises, en quatre journées de championnat, sa grande taille sera certainement cherchée dans les balles arrêtées et sa lourde frappe espérée à la retombée des «deuxièmes ballons».

Moussa Konaté, le talisman

En attaque aussi, la touche d’Aliou Cissé devrait être sentie. En plus de Sadio Mané, présent aux Jeux Olympiques de Londres, il y aura également Moussa Konaté, à la pointe de l’attaque. S’il a brillamment participé au tournoi olympique de 2012, le pensionnaire du FC Sion a surtout pris son envol en Équipe nationale, sous le magistère d’Aliou Cissé, contrairement à Sadio Mané, déjà bien installé avant l’avènement de l’ancien capitaine de la «Tanière». Ce samedi, en principe, Moussa Konaté sera encadré par Henri Saivet et Sadio Mané, qui vont alterner entre les deux couloirs. Dans les buts également, la présence d’Abdoulaye Diallo, un autre joueur lancé par Cissé, est quasi certaine. Il aura, devant lui, Lamine Gassama, à droite et à gauche, Pape Ndiaye Souaré, qui devrait donc porter à  six le nombre des participants au JO 2012, lors desquels Aliou Cissé avait officié en tant qu’entraîneur adjoint de la sélection, les premiers pas de sa carrière vers le banc de l’équipe nationale A.