Partager

Après le sacre en Coupe du Sénégal, Génération Foot a vu sa cote augmentée. Le parrain de l’académie, Youssou Ndour, a honoré sa promesse en remettant les 10 millions de FCfa aux responsables qui se fixent un objectif raisonnable.

LE PROJET DE L’ÉQUIPE

«D’abord pérenniser les acquis. L’objectif, c’est le maintenir en Ligue 2 et de faire une bonne prestation en Afrique. Nos techniciens sont déjà à l’intérieur du pays pour des prospections. Abdoulaye Sarr est à Diourbel, il était d’abord à Saly, Louga, Saint-Louis. Et Djiby Fall aussi est déployé dans les régions. Nous avons un bon groupe avec des jeunes dévoués sous la direction de techniciens aguerris.»

LES 10 MILLIONS PROMIS PAR LE PARRAIN

«Je tiens d’abord à magnifier le geste de Youssou Ndour. J’ai reçu l’enveloppe et la décharge a été faite. Donc, je le remercie encore et très chaleureusement au nom du président de Génération Foot, Mady Touré.»

YOUSSOU NDOUR, SEPP BLATTER ET L’ACADEMIE GENERATION FOOT

«L’histoire entre Youssou Ndour et Mady Touré ne date pas d’aujourd’hui. Après des années de réflexion, Mady a monté le projet qu’il a soumis à Youssou, c’était dans les années 2000. Parce que c’est Youssou qui a emmené Mady en France. Les deux hommes ont gardé une relation de fraternité. Depuis lors, il n’a cessé de nous témoigner de sa disponibilité. Le projet était bloqué au niveau d’une banque de la place. Mais lorsqu’il a été mis au courant, il est monté au créneau pour décanter la situation. Il a facilité la présentation du projet à Sepp Blatter qui était venu à Dakar sous l’invitation de Me Wade. Il nous a permis de le voir dans son bureau, c’est ainsi qu’on a présenté le projet au patron du football mondial. You a une fois appelé Jérôme Champagne, Secrétaire général de la FIFA, pour intervenir sur un problème avec un joueur en France. Même pendant l’inauguration en 2013, il a doté de climatiseurs toutes les chambres du centre. D’ailleurs, ce jour, il était la seule autorité sénégalaise qui avait répondue à l’invitation. Il nous a donné gratuitement son image et répond toujours chaque fois que le besoin se fait sentir.»