Partager

Lié à l’AJ Auxerre jusqu’en juin 2016, Amara Baby a résilié son contrat, hier lundi, en milieu d’après-midi. Conséquence immédiate de cette nouvelle donne, son nom est rayé de la liste des Lions devant prendre part au prochain Namibie / Sénégal.

De retour après une disparition qui a duré quatre jours, Amara Baby a finalement eu un entretien avec le président de l’AJ Auxerre, Guy Cotret, hier. à l’issue de ce face-à-face, les deux hommes ont décidé de mettre fin à leur compagnonnage. «Effectivement, Amara et Auxerre ont rompu le contrat qui les liait. C’est une résiliation de contrat et aucune partie n’aura à payer quoi que ce soit», nous a dit Lass Badiane, un proche du footballeur. Cette décision de l’attaquant excentré gauche n’est pas sans conséquence. En effet, le sélectionneur national, qui avait fait appel à lui pour le match Namibie / Sénégal du 5 septembre prochain à Windhoek comptant pour la 2ème journée des éliminatoires de la CAN 2017, a décidé de se passer des services du désormais ex-joueur de l’AJ Auxerre, comme indiqué dans un communiqué qu’il a rendu public hier. Concernant le remplacement éventuel d’Amara Traoré qui devait étrenner sa sélection avec l’équipe du Sénégal après avoir pris part aux trois dernières minutes du match de juin dernier contre le Burundi (3-1) pour le compte de la 1ère journée des qualifications de Gabon 2015, Aliou Cissé aurait, dans un premier temps, pensé à Issiar Dia. Mais vu le délai insuffisant pour convoquer un joueur professionnel, l’option de faire appel à un footballeur local n’est pas écarté. Pour sa part, Amara Baby (26 ans) peut se pencher sur son avenir. De ce point de vue, des négociations seraient enclenchées avec le FC Nantes et le Gazelec Ajaccio, deux clubs de la Ligue 1 française.