Partager

Issa Sarr et Orlando Pirates se sont qualifiés en demi-finale de la Coupe CAF après leur succès de samedi sur les Congolais de l’AC Léopards Dolisie, entraînés par Lamine Ndiaye.

Le milieu sénégalais de 28 ans s’est qualifié samedi avec Orlando Pirates en demi-finale grâce à une victoire (2-0) à domicile sur l’AC Léopards Dolisie du Congo. De quoi réjouir l’ancien joueur du Jaraaf et de l’AS Pikine, qui se dit «heureux» mais pas encore comblé. «Rien n’est encore joué, parce que notre premier objectif était d’aller en demi finale. Nous allons jouer le dernier match en Egypte contre le Zamalek (le 11 septembre) et tout faire pour prendre la première place du groupe, comme nous l’a dit le coach. Nous voulons aussi prendre notre revanche, parce qu’on avait perdu à l’aller (1-2). On menait (1-0) avant qu’ils ne n’égalisent à la dernière minute et cette défaite avait créé de petits problèmes au sein de l’équipe», renseigne le joueur, qui a aussi apprécié de rencontrer l’ancien sélectionneur du Sénégal, «un coach qu’on ne présente plus en Afrique».

«Ce que m’a dit Lamine Ndiaye»

«Après le match, je suis allé dans son vestiaire pour le saluer et prendre son adresse», confie Issa Sarr, qui a rendu visite hier à Lamine Ndiaye à son hôtel. «Nous avons bien discuté, malgré le fait que je ne le connaissais pas bien, dit-il. On a parlé pendant plus de 2 heures. Il m’a donné beaucoup de conseils sur le football et la carrière d’un joueur. Il m’a ouvert toutes ses portes et c’était vraiment un honneur de le rencontrer. Il m’a dit que suis un bon joueur et que les supporters d’Orlando m’aiment bien. Il m’a fait comprendre que j’avais un jeu que les supporters aiment, parce que je suis engagé et je me donne à fond pour le bien de l’équipe. Il m’a conseillé de quitter l’Afrique du Sud, d’aller en Europe ou dans des clubs meilleurs qu’Orlando Pirates. Il m’a dit qu’en football les choses vont vite et qu’il faut profiter du moment où brille ton étoile avant qu’il ne soit trop tard.»