Partager

Si Trabzonspor le trouve trop cher, Papy Djilobodji intéresse toujours des clubs européens et non des moindres. Celta Vigo, Sunderland, Arsenal d’Arsène Wenger et West Bromwich Albion sont sur la liste des prétendants du défenseur du FC Nantes. Cependant, l’intérêt montré dernièrement par Franck Kita pour le joueur pourrait tout remettre en cause. Les Canaris pourraient garder le sénégalais, lié jusqu’en 2016 à Nantes.

« On sera ravis de le garder »

S’exprimant sur le cas du défenseur très convoité, mais qui a toujours les deux pieds à la Jonelière, le directeur général délégué du FC Nantes a fait des révélations dans 20 Minutes, qualifiées de coup de théâtre.

« Papy est très convoité par des clubs turcs, espagnols et anglais. (…) Il lui reste un an de contrat, si le coach souhaite s’en servir, il s’en servira. (…) S’il est là à la fin du mercato, on sera ravis de le garder. Nous n’avons jamais dit qu’on était vendeurs », a apporté comme éclairage, Franck Kita.

Ce revirement de position des dirigeants des Canaris démontre bien leur attachement à leur défenseur. Cependant, ils ne ferment pas la porte de sortie au sénégalais.

« Je pense que dans les jours qui viennent on va lui trouver une solution.Le joueur veut donner une nouvelle dynamique à sa carrière, il veut un challenge à l’étranger. On fait tout pour trouver une porte de sortie bonne pour lui et le club ».

Toutes ces déclarations ne sont peut-être pas fortuites, elles pourraient décanter la situation du défenseur qui n’a sans doute plus la tête au FC Nantes.