Partager

En fin de contrat dans un an, Cheikh M’Bengue vit un passage délicat au Stade Rennais. Cantonné au banc de touche, le latéral gauche prend son mal en patience en attendant que sa situation se règle. Son agent a fait le point pour Foot Mercato.

De titulaire à placardisé, voici l’incroyable trajectoire que connaît Cheikh M’Bengue au Stade Rennais depuis le début de la saison. Ce week-end, la latéral gauche était de nouveau absent du groupe de Philippe Montanier. Une absence qui interroge énormément notamment du côté des supporters. Pourtant, la cause est simple. En fin de contrat en 2016, soit dans un an, le joueur n’a pas accepté la proposition de prolongation des Bretons. Selon nos informations, Rennes lui propose d’étendre son bail mais veut lui imposer une baisse significative de son salaire.

Ce que nous confirme son agent que nous avons contacté : « Le Stade Rennais lui a proposé une prolongation. Mais, nous ne nous sommes pas mis d’accord contractuellement. C’est au niveau des chiffres que ça bloque. Aujourd’hui, il préfère le mettre sur le banc ou ne pas le mettre dans le groupe. C’est un moyen de pression sur le joueur de la part du club ». Une situation dont la victime principale est le Sénégalais de 27 ans. « Cheikh reste concentré et professionnel. Mais il est un peu déçu parce que le sportif n’a rien à avoir avec le contrat. Ça reste toujours le même joueur. Il est professionnel, il a envie de jouer. Mais il n’a pas le choix. Il se plie aux règles ».
Ouvert à un départ

Loin d’être abattu, le joueur âgé de 27 ans a toutefois des raisons d’être déçu : « Philippe Montanier est un coach qui a vraiment voulu que Cheikh vienne à Rennes. Il lui a proposé son projet sportif et il a tout fait pour qu’il vienne. C’est lui l’entraîneur, c’est lui qui prend les décisions sur le terrain. Il a eu un discours avec Cheikh sportivement. L’aspect contractuel n’a rien à voir avec le sportif. Il a tendance à mélanger certaines choses. Il subit peut-être les pressions de la hiérarchie. Ça a été les deux premières années. Mais comme on arrive en fin de contrat, on sent un changement d’attitude sur le plan sportif ».

Si la situation perdure, un départ pourrait être envisagé d’autant que le joueur dispose de quelques touches en Europe : « Il lui reste un an de contrat. Tout dépend des propositions et de combien le club veut. Aujourd’hui, des clubs viennent aux informations donc il y a une possibilité qu’il parte cet été. Il y a eu des touches en Allemagne et en Angleterre, mais rien de concret encore. Ce sont des championnats qui lui plaisent (…) Sinon, il partira libre. Après si on trouve un terrain d’entente avec le club, pourquoi pas ? Mais pour l’instant ça ne bouge pas trop ». La fin du mercato s’annonce donc agitée pour Cheikh M’Bengue.