Partager

Arrivé ce mercredi au Gazélec Ajaccio, Issiar Dia s’est engagé pour une saison en faveur du club promu parmi l’élite du football français. Le Sénégalais de 28 ans se montre conquis et ambitieux.

Il avait quitté la France en 2010, le voilà de retour. Lui, c’est Issiar Dia. Ancien feu follet de l’AS Nancy-Lorraine, club avec lequel il a donné le tournis à nombre de défenseurs de notre chère Ligue 1, le milieu offensif sénégalais était ensuite parti du côté de destinations plus lucratives, à Fenerbahçe, Lekhwiya, et Al Kharitiyath. Mais à maintenant 28 ans, le natif de Sèvres avait envie de donner un autre sens à sa carrière, et a ainsi profité du mercato pour mettre son plan à exécution : « Retourner en Europe était ma priorité, même si je ne savais pas trop pour quelle destination. C’était stressant, car je ne savais pas trop où j’allais atterrir », nous indique-t-il, savourant sa signature au Gazélec Ajaccio :

« Le projet Ajaccio s’est présenté, je cherchais un projet au sein d’un club me proposant du temps de jeu. Je suis super content de retrouver les terrains de Ligue 1, c’est une satisfaction d’être ici car c’est un championnat relevé et suivi. Je voulais revenir dans un club avec un challenge, c’était selon moi le meilleur projet. Même s’il y avait des clubs plus huppés ou avec de plus belles structures, ce n’est pas ça qui m’intéressait. Le Gazélec me fait penser à Nancy, c’est un club familial, où tout le monde se donne pour l’autre », poursuit-il, lui qui s’est engagé pour une année au sein du club promu parmi l’élite, se laissant une porte ouverte en cas de saison réussie :

« J’ai signé pour un an, mais pour l’instant je n’y pense pas. Le principal, c’est que le club se maintienne, c’est de faire une bonne saison, retrouver les terrains de Ligue 1, courir, se dépenser. J’aurais pu rester à Dubaï, au Qatar, ou dans un autre pays exotique, mais ma volonté était de rester en Europe. C’est aujourd’hui chose faite, tout se passe bien ici », confirme l’international sénégalais (20 capes) dont le programme de reprise semble déjà bien ficelé : « Je ne suis pas encore prêt physiquement, j’ai eu un petit pépin au mollet. Je travaille avec le staff, en salle, pour reprendre d’ici la semaine prochaine avec le groupe, et être ainsi prêt le week-end suivant ». Les défenseurs de L1 sont prévenus !