Omar Diallo, ancien international : « Khadim Ndiaye peut chambouler les schémas...

Omar Diallo, ancien international : « Khadim Ndiaye peut chambouler les schémas du coach»

Partager

Inamovible portier de l’équipe nationale du Sénégal jusqu’au début des années 2000 et l’épopée des Lions à la Can et au mondial 2002, où il s’est vu reléguer au banc des remplaçants par Tony Sylva, Oumar Diallo continue de suivre de très près l’actualité de la sélection et donne son avis d’expert dès que l’occasion se présente. Au cours d’un entretien accordé à nos confrères de « Stades », il a évoqué l’imminence d’une redistribution des cartes dans les buts de l’équipe dirigée par Aliou Cissé. Même s’il reconnait le talent d’Abdoulaye Diallo, Oumar pense que le contexte actuel n’est pas propice pour le portier du Stade Rennais d’être numéro 1 devant ses concurrents.

« Je n’ai pas connu Abdoulaye Diallo, par contre je l’ai vu jouer. Aujourd’hui, vu les circonstances, je pense qu’il ne doit pas être de facto le portier numéro 1. Il s’est récemment blessé avec son club et il serait en instance de départ. Pour le mettre à nouveau dans les buts, il faut que l’entraîneur le voit à l’œuvre parce qu’il évolue à un poste névralgique. C’est en fonction du moment que le coach pourra prendre sa décision. Mais, je pense qu’il faut une redistribution des cartes, même s’il a une longueur d’avance sur ses concurrents pour avoir été titularisé lors de la première journée », a déclaré Oumar Diallo. Selon lui: « personne ne peut être titulaire indiscutable dans les buts tant qu’on est dans le tournoi qualificatif. Tout peut arriver.  Par contre, en phase finale, l’entraîneur peut mettre en place un schéma lui permettant de faire la hiérarchie des portiers ».

Fort de son expérience, Oumar Diallo estime également qu’il faut donner une chance aux gardiens locaux. « A mon avis, un gardien local peut figurer parmi les trois convoqués. Nous avons suffisamment de bons gardiens de but dans le championnat local. Franchement, ce serait une bonne politique pour nous d’appeler un gardien local aux côtés des deux expatriés. Il faut leur donner la chance et, en même temps, valoriser le niveau de notre championnat, a-t-il indiqué.