Partager
Henri Saivet

En fin de saison dernière, Willy Sagnol, l’entraîneur des Girondins de Bordeaux, avait écarté tout départ d’Henri Saivet. Mieux, il compte repositionner l’international sénégalais en milieu récupérateur. Poste qu’a occupé le Sénégalais avant-hier, face à Reims.
Joueur offensif qui, en phase offensive, se positionne généralement derrière l’attaquant de pointe, grâce à sa mobilité, Henri Saivet est capable d’effectuer des passes précises et rapides. Milieu de terrain, il a souvent donné du fil à retorde à ses vis-à-vis sur le côté droit du terrain. Il sert en même temps de relais entre la défense et l’attaque. Mais lors de la première journée de la ligue 1, face à reims, Henri Saivet a été repositionné par son coach Willy Sagnol comme milieu récupérateur, aux côté de Clément Chantôme et de Wabi Khazri et Biyogo Poko, comme excentrés gauche et droit. Même s’il a semblé manquer de repères, Saivet a montré un bon abattage athlétique dans l’entrejeu. Certes, la tâche a été difficile pour le Sénégalais, mais il a annihilé beaucoup d’attaques adverses. Chargé notamment de surveiller le mouvement d’ensemble des  rémois, il a empêché ses adversaires de se retrouver en position de tir. Mais n’a pu empêcher De Preville (80’)  de revenir au score après l’ouverture de Wabi Khazri (41’) qui avait montré la voie aux Bordelais. Finalement, les girondins ont baissé pavillon à domicile (1-2). Dans son nouveau rôle, Saivet a gêné et ralenti la progression de ses adversaires. toutefois, l’international sénégalais qui n’a pas fini le match devra mieux s’habituer à son nouveau rôle, notamment dans son positionnement.

Saivet va-t-il retrouver ses sensations en sélection
Sa blessure contractée l’année dernière en début de saison l’a éloigné des pelouses pendant plus de six mois. Mais, Henri Saivet s’est fait violence luimême pour revenir à son meilleur niveau. Bénéficiant de la confiance du sélectionneur, le Bordelais a animé le couloir droit des lions face au Burundi, lors de leur première sortie victorieuse (3-1) dans les éliminatoires de la CAN 2017. Mais avec ce changement de poste en club, le joueur de 24 ans garderat-il toutes ses sensations pour rester maître du couloir droit de la tanière ? Saivet aura sans  doute pour priorité de trouver un temps de jeu conséquent en sélection et de se faire une place de titulaire. Si Aliou Cissé n’a pas encore tranché cette question, le sélectionneur ne se plaindra certainement pas de voir la concurrence s’intensifier dans le secteur médian des lions