Mission de prospection en Namibie: Seul Aliou Cissé s’est envolé pour Windhoek

Mission de prospection en Namibie: Seul Aliou Cissé s’est envolé pour Windhoek

Partager

Finalement, Aliou Cissé s’est envolé seul à destination de Windhoek pour la mission de prospection en prélude à la deuxième journée des joutes de 2017 qui mettra aux prises la Namibie et le Sénégal, le 5 septembre prochain. Il a, en principe, quitté Dakar ce matin

Trois missionnaires devaient se rendre à Windhoek, histoire de baliser le terrain avant l’arrivée des Lions pour leur deuxième sortie dans les éliminatoires de la cAN-2017. Finalement, Amadou kane, 4ème vice président de la FSF, et le représentant du ministère des Sports ne pourront pas effectuer ce voyage. Ils sont confrontés à un problème de visa de transit. Alors, pour ne pas compromettre la mission, la Fédération a tenu à faire voyager le sélectionneur national, Aliou cissé, qui doit, en principe, voyager ce lundi à 6 heures du matin. ce, pour un séjour de quatre jours à Windhoek. «Il n’y a pas de problème particulier lié au visa d’entrée en Namibie. C’est le visa de transit qui devrait être délivré par l’ambassade d’Afrique du Sud qui pose problème. Cela s’explique par le fait que l’agent qui devait s’occuper du dépôt s’y est pris tardivement. Mais nous avons tous les papiers de la partie namibienne. Nous avons demandé, ainsi, à Aliou Cissé qui a un passeport français de partir tout seul. Nous lui avons remis un cahier des charges qu’il va respecter. Sa mission consiste, exclusivement, à voir les hôtels et le terrain, pour bien préparer son équipe dans ce sens», nous a dit Abdoulaye Sow. Le 2ème vice président de la FSF poursuit : «Que ce soit Amadou Kane ou le représentant du ministère des Sports, ils ont tous les documents nécessaires de la Namibie. Mais comme je vous l’ai dit, c’est le visa de transit de l’Afrique du Sud qui pose problème. Récemment, le Sénégal et l’Afrique du Sud ont signé des accords de partenariat, mais cela n’a pas encore fait 90 jours. Or, i  faut trois mois pour que cet accord bilatéral entre en vigueur. Donc, le passeport diplomatique d’Amadou Kane nécessite impérativement un visa de transit». cependant, si la Fédération a connu toutes ces tracasseries, c’est parce qu’elle ne savait pas que la Namibie a une représentation diplomatique au Sénégal.

«Nous avons l’habitude de traiter directement avec nos homologues hôtes. C’est pourquoi nous avons saisi les fédéraux namibiens. Malheureusement, ces derniers ne savaient pas qu’ils ont un consul au Sénégal. C’est la  raison pour laquelle ils nous ont demandé des papiers administratifs pour la routine comme le font la France et d’autres pays. Mais quand on a su qu’il y a un consulat namibien à Dakar, on s’est approché de ses services et le problème a été réglé en moins de 24 heures», a conclu le président de la Ligue amateur.