Partager

Revenu  à son meilleur niveau, aprés un passage à vide, le jeune international sénégalais Ousmane Gassama a été l’un des principaux acteurs d’un doublé championnat-Coupe de la Ligue raliés par l’As Douanes.

Dimanche, Ousmane Gassama a réussi à s’attirer les projecteurs. Caméramans et photographes se sont précipités pour immortaliser ce jeune homme tenant dans ses mains le trophée de meilleur joueur de la finale de la Coupe de la Ligue du Sénégal. ‘’J’ai travaillé pour cela, a-t-il dit au soir du sacre. Cette finale est le match le plus important de ma carrière car elle marque un doublé réalisé avec Karim Séga Diouf.’’ Un mérite qui lui revient amplement. L’attaquant de l’As Douanes a survolé ce match remporté (3-1). Intenable, il a très souvent réussi à déstabiliser l’arrière-garde de Dakar Sacré-Cœur (DSC). Il a délivré un caviar pour son attaquant Sory Keita.

International A

Ousmane Gassama est donc revenu au premier plan, comme il y a trois ans. En 2012, ce jeune joueur a inscrit son nom dans les annales du football sénégalais. Alors qu’il évoluait en National 1 (3e division sénégalaise) avec le Racing Club de Dakar, Karim Séga Diouf et Aliou Cissé lui offrirent une sélection en équipe nationale A. Ousmane Gassama foula la pelouse du stade de Durban lors d’un match amical Afrique du Sud – Sénégal (0-0). Un rêve qui était le fruit de la progression de l’ancien protégé du coach Ibrahima Camara. Après avoir remporté le titre de champion de National 2 en 2010, Ousmane Gassama et ses coéquipiers surprennent les observateurs du foot en soulevant la Coupe de l’Assemblée nationale en décembre de la même année. Menés au score, ils réussirent à renverser le Jaraaf de Dakar en finale (2-1), au stade Léopold Sédar Senghor.

Fort d’un bon tournoi, le technicien Abdoulaye Sarr l’appelle en sélection espoirs pour les éliminatoires du Championnat d’Afrique des Nations (Chan) U23, qualificatif aux Jeux olympiques 2012. Gassama, que son ancien partenaire et ami au Racing, Bara Ndong, considère comme un joueur ‘’pétri de talent’’, fait un match énorme à Port Saïd. Nommé homme du match, un club de D1 égyptienne, séduit par les qualités du joueur, lui proposa un contrat. Mais le manager du Racing, Willy Goros, lui présenta une autre offre de Roulex (club de deuxième division belge). Malheureusement pour lui, cette alternative échoua à cause d’une insuffisance de budget évoquée par les dirigeants de l’équipe.

‘’Je croyais que le talent suffisait’’

Après les qualifications, l’entraîneur Karim Séga Diouf fit appel à des joueurs évoluant à l’étranger au détriment de certains locaux à l’occasion de phase finale du Chan U23 au Maroc. Cet oubli et l’échec de transfert ont semblé toucher au moral du jeune. Il commence ainsi à s’éclipser presque totalement du premier plan. ‘’Je croyais que le talent suffisait alors que pour intégrer la sélection nationale, le physique et les efforts personnels sont nécessaires. C’est pourquoi je me suis beaucoup amélioré avec mon passage à la Douanes », juge-t-il.

Oui, on commence à revoir le jeune talent de l’époque. Pour se relancer et revenir, Gassama est obligé de découvrir l’élite. Il fait la préparation avec le Casa Sport mais s’engage finalement au Port autonome de Dakar en 2012 sous forme de prêt. Très vite, il retrouve un peu ses repères et devient le meilleur butteur du club entraîné par Malick Daf en 2013-2014 avec 9 réalisations. Une performance qui a beaucoup impressionné son ancien coach au Racing, Beau Touré. Mais c’est à l’As Douanes que le natif de Kabadio, village situé dans l’arrondissement de Diouloulou (département de Bignona), a explosé. Percutant, il a réalisé une saison pleine et joué un rôle déterminant dans la quête du doublé championnat-Coupe de la Ligue. ‘’Il a fait globalement une bonne saison. Mais il a été beaucoup plus déterminant pendant la phase retour du championnat et à la Coupe de la Ligue’’, précise son coach Karim Séga Diouf.

La force d’Ousmane, selon Mamine Sané (ami de son papa), c’est sa rapidité et son aisance avec les deux pieds. Plusieurs de ses coéquipiers et adversaires se demandent toujours s’il est gaucher ou droitier. Sané s’aventure même à le comparer à l’attaquant portugais du Real Madrid : « Ousmane est un buteur inné. Il joue bien et il est rapide comme son idole Cristiano Ronaldo. Je vous assure qu’il n’a pas encore montré la moitié de ses capacités. » En tout cas, le dimanche dernier, les joueurs de Dakar Sacré-Cœur (club de Ligue 2) ont découvert une palette du numéro 11 des Gabelous.

Un nouvel état d’esprit

L’As Douanes a vraiment formaté ce footballeur. Crayonné par Saliou Diop (son ancien coéquipier au Racing) comme un joueur qui s’énerve vite au cours d’un match, Ousmane Gassama a aujourd’hui canalisé son tempérament grâce à son manager. ‘’Karim Séga Diouf m’a beaucoup aidé dans ma carrière. Ce qui m’a permis d’avoir ce titre de meilleur joueur de la rencontre », reconnaît-il. ‘’C’est un joueur timide et réservé, juge son coach. C’est pourquoi j’ai insisté sur son mental pour le responsabiliser. C’est un leader qui peut faire la différence à tout moment.’’ Sa promptitude à se mettre en colère pour un rien, il le sait et il l’a montré contre le Stade de Mbour en championnat. Expulsé, la Ligue lui inflige quatre matches de suspension. « J’ai donné un coup de pied à un défenseur après une provocation venue de sa part’’, raconte-t-il.

Un malheureux épisode qui ne remet pas en cause une renaissance cette saison, confirmée par sa convocation en équipe nationale locale par le sélectionneur Moustapha Seck pour le match amical contre la Mauritanie à Nouakchott. Mais après ce match de préparation, il a été recalé pour la double confrontation contre la Gambie en éliminatoires du Championnat d’Afrique des nations de football (Chan). Une non-sélection qu’il ne comprend toujours pas. ‘’Il est dans une bonne dynamique. Avec les performances qu’il a réalisées cette saison, il peut revenir en équipe nationale. Il suffit qu’il croie en ses qualités. Il a beaucoup contribué aux buts de notre attaquant Ibrahima sory Keita qui est l’un des meilleurs buteurs du championnat’’, témoigne Karim Séga.

Après une bonne saison avec l’As Douanes, Ousmane Gassama garde encore l’espoir d’intégrer un club européen. Ce rêve pourrait bientôt se réaliser si le club turc, avec qui il est en négociations, lui fait signer.

Exclu en 5e

Ousmane ne vit que pour le football. Sa passion excessive du ballon rond a d’ailleurs précipité son exclusion en classe de 5e. « Je ne respectais pas les études. Je restais deux mois sans aller à l’école et je n’étais pas souvent informé des devoirs », regrette-t-il. Mais à l’entendre s’exprimer en français, on croirait qu’il a atteint le cycle secondaire.

Petit par la taille (1,70 mètre), grand par son génie. Un génie qui a très tôt convaincu son père. Ce dernier l’a finalement envoyé à Dakar en 2002, pour une formation en football. C’est ainsi qu’il a intégré le Racing Club de Dakar, la même année. Dans ce club, il a gravi vite les échelons avec une fulgurante ascension. Il passe vite de cadet en junior, puis il monte en séniors plus tôt que prévu. Le talent qu’il dégageait à l’âge de 17 ans avait convaincu ses entraîneurs à le surclasser.